Month: octobre 2013

« Cookbook, l’art et le processus culinaire » s’exposent aux Beaux-Arts

Le Palais des Beaux-Art vernissait jeudi 17 octobre, sa deuxième exposition « Cookbook, l’art et le processus culinaire ». Une thématique réunissant le travail d’artistes contemporains comme Sophie Calle et les œuvres de chefs comme Troigros, Passard collages ou Ferran Adria.

L’exposition soulève la délicate question de savoir si la cuisine, entre création et recherche mais au-delà de l’artisanat, est un art à part entière. Une question à laquelle je ne tenterai pas de répondre ici mais je vous conseille l’article de Libération sur le sujet.

On démarre la visite avec un texte de Claude Lévi‐Strauss, Le Triangle culinaire, expliquant que les 3 catégories universelles du triangle culinaire sont le cru, le pourri et le cuit.

Pour ma part, je retiens la plancha de Bertrand Grébaut cuite sur les rails chauffés du métro parisien, un petit film de quelques minutes qui vaut le détour. Mais aussi cette sélection à aller admirer de ses propres yeux…

Elad Lassry, Red Cabbage 2, 2008

Alisa Baremboym, Sardines, 2012

Cookbook, l’art et le processus culinaire

jusqu’au 9 janvier 2014 
Palais des Beaux-Arts
13, quai Malaquais, 75006 Paris
Ouverture du mardi au dimanche de 13h à 19h
Prix du billet : 7.50€ – gratuit pour les moins de 18 ans 
Métro Ligne 4 : Saint-Germain-des-Près


Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Les « Cheffes » préférées du Fooding forment le Clan des Madones

Le Fooding donne le la de l’univers gastronomique français. En bons chefs d’orchestre, l’équipe bien connue pour son guide, organise quelques rares fois dans l’année des évènements mettant à l’honneur les chefs à suivre. Ceux qui comptent ou qui compteront dans les mois à venir.

Pour ce cru 2013, ils ont convié des femmes. Uniquement des femmes. Chefs, sommelière, vigneronne. Elles seront 13 et auront la lourde tache de sustenter 50 personnes par service du 15 au 17 novembre.


L’affaire se déroulera dans un parking-garage en plein coeur de Paris qui sera transformé pour l’occasion en resto éphémère.

  • Côté breuvages, l’apéritif de Camille Fourmont (La Buvette) mettra en bouche les gourmands alors que les accords mets et vins de Laura Vidal (sommelière du Perchoir) mettront à l’honneur les vins de Catherine Breton, le tout arrosé par les bulles de San Pellegrino.
  • Côté repas, ce seront trois chefs différentes par soir, qui seront aux fourneaux :

Vendredi 15 novembre : Alice di Cagno (Chatomat), Alix Lacloche, Alice Quillet & Anna Trattles (Le Bal et Ten Belles) 

Samedi 16 novembre : Agata Felluga, Beatriz Gonzales (Neva Cuisine) et Federica Mancioppi (Caffè dei Cioppi) 

Dimanche 17 novembre : Delphine Zampetti (ChezAline), Adeline Grattard (Yam’Tcha) et Céline Mingam (Le Galoubet)

Menu du Vendredi 15 novembre
Menu du Samedi 16 novembre

Menu du Dimanche 17 novembre

Chaque repas coûte 30€ (hors frais de réservations) et les bénéfices des entrées sont reversés au centre d’accueil Les Enfants du Congo Béthanie.


Attention, comme à chaque événement Fooding, il faut être parmi les premiers pour s’assurer d’avoir sa place. Réservations à partir du lundi 21 octobre à 14h : http://www.lefooding.com/evenements/2013/le-clan-des-madones/#.Ul0OJNJSiSp

Je vous conseille de ne pas rater Ateline Grattard, chef de Yam’tcha que j’évoquais déjà il y a plusieurs mois ici même.


Prenez part au Cercle Officiel des Filles à Fromage !

Grand Seigneur, le magazine du plaisir à table, pendant food de Technikart, organisait ce 14 octobre 2013, la première réunion du Cercle Officiel des Filles à Fromage Et plus si affinités, sous l’impulsion d’Olivier MalnuitOrchestrée en partenariat avec Les produits laitiers, le rendez-vous était donné au restaurant Les Portes, 15 rue de Charonne où ambiance conviviale et plateaux de fromages gargantuesques de Marie Quatrehomme nous attendaient. 


Chèvre, vieux comté, fourme d’Ambert, Camembert, bleu des Causses ou Saint Nectaire n’ont pas manqué de régaler les mecs à fromage et les copines à chabichou venus nombreux. Pour creuser son trou, point de gruyère mais quelques marches menant à une dégustation de cognac Ferrand ou de gin Citadelle. Pas toujours facile à accorder avec les fromages, même pour la spécialiste. Plus loin, un autre buffet, une jeune femme attablée se leva pour me conseiller un fromage qui claque. 

Les filles à fromage ont gagné du terrain et prévoient même un rendez-vous mensuel… Pour faire partie du club et peut-être prendre part aux prochaines réunions, rendez-vous sur http://www.lesfillesafromages.com/