75006

Do you, do you Baby Trop’ ?

Souvenir d’enfance, la Tarte Tropézienne signait pour moi le point d’orgue de vacances passées en Provence. Je me souviens du déballage du gâteau alléchant sous les yeux ébahis des 4 enfants que nous étions. Toute la gourmandise en une bouchée pourtant si légère !

60 ans Tarte Tropézienne
La Tarte Tropézienne

Popularisée par l’équipe du film « Et Dieu créa la femme » qui s’en régalait sur le tournage, la célèbre patisserie doit son nom à Brigitte Bardot qui suggéra qu’on la nomme « La Tarte de Saint-Tropez ». Une brioche, saupoudrée de grains de sucre et fourrés d’une crème onctueuse, voilà le secret d’une recette pourtant bien gardée.

Baby Trop'
Les parfums classiques des Baby Trop’

Désormais, la Tropézienne se décline en Baby Trop’ : des versions miniatures de la tarte aussi élégants que des macarons. Tout au long de l’année, on trouve des parfums classiques comme café, pistache, chocolat guanaja, entre autres. Tandis que la nouvelle collection propose des saveurs plus fruitées comme framboise, myrtille, abricot, romarin, citron, ou amande/griotte.

Baby Trop'
Les nouveaux parfums des Baby Trop’

Pour célébrer ses 60 ans, la marque se déclinera dans un joli ouvrage aux éditions La Martinière (disponible le 2 juillet). Marc Veyrat, Yannick Alléno, Sadaharu Aoki, Christophe Michalak, Sébastien Gaudard, parmi d’autres, y proposeront leur version de la tarte tropézienne.

Jean-Pierre pris sur le fait !
//
Tarte Tropézienne et Baby Trop’ à retrouver à la boutique parisienne, 3 rue Montfaucon (75006) à Saint-Germain-des-Prés. Ou à Saint-Tropez, Nice, Marseille : points de vente

Inside K.G.B

J’ai à plusieurs reprise succombé à la cuisine de William Ledeuil, une cuisine d’inspiration asiatique, riche en agrumes, plantes et bouillons. A quelques mètres de son restaurant phare Ze Kitchen Galerie se trouve près des quais de Seine, le KGB. Non pas celui-là, l’autre. Le KGB des gourmets alias Kitchen Galerie Bis. C’est le chef Yariv Berreby qui officie en cuisine et nous propose un Menu Découverte composé de Zors d’Oeuvres (62€). Car avant d’utiliser cette horrible expression « tapas à la française », on se servait du mot adapté : hors-d’oeuvre, remis donc ici au goût jour.

« On appelle hors-d’œuvre tous les plats, sans être suffisants pour constituer un repas substantiel, et qui cependant servis à part et dans des assiettes d’une forme particulière, complètent l’élégance d’un repas ».
Alexandre Dumas

Ne pas utiliser sans autorisationNe pas utiliser sans autorisation

J’aime
Cette formule Zors d’oeuvres qui permet de déguster un peu de chacune des tentations de la carte.
L’éxecution technique des très beaux produits proposés.
La touche de Ledeuil : combawa, fruit de la passion, cébette, consommé… assaisonnent avec justesse les plats.

J’aime moins
Le manque de folie de certains plats malgré de belles cuissons et de belles saveurs.
Le poisson cuit à la perfection mais qui manque de relief.
La salle peu lumineuse et la présentation un peu speed du serveur.

Le Bilan
Bien que l’offre du KGB soit plus abordable que chez Kitchen Galerie, lorsqu’on connaît le talent de William Ledeuil, cette adresse bis peut s’avérer décevante car la cuisine y semble moins aboutie. Elle mérite néanmoins le détour pour sa justesse d’exécution.

25, rue des Grands Augustins
75006 Paris
Tél. 01 46 33 00 85
Ouvert du mardi au samedi
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Compagnie des vins surnaturels

L’établissement a ouvert ses portes il y a deux ans sous l’impulsion de l’équipe de l’Experimental Cocktail Club, qui comme son nom l’indique, est habituellement spécialisée dans les bars à cocktails.

L’ambiance feutrée, façon speakeasy et le service agréable rendent le moment délicieux, surtout si l’on est bien accompagné. La carte des vins est une promesse pour des dégustations surprenantes, surnaturelles mais souvent coûteuses. Les prix variant de 6 à 80€ le verre, on préfère donc choisir une bouteille – dont les moins chères se situent dans les 25€.

Pour savourer davantage le moment, demandez une table près de la cheminée et accompagnez cela d’un dessert de Jacques Genin. Si vous ne choisissez pas l’une des merveilles salées de la carte. Vos papilles vous remercient, votre invité est charmé.

7, rue Lobineau
75006 Paris.
09 54 90 20 20
Lundi-dimanche : 18h-2h
Métro : Saint-Germain des Prés
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Un sémillant brunch

La rue de Seine était déjà fort bien dotée avec Fish la boissonnerie, un bar à vins et Cosi, une sandwicherie italienne, tous deux dirigés par un américain et un néo-zélandais. Cette fine équipe a ouvert depuis quelques mois un brillant bistrot, Semilla (graine en espagnol).

Le dimanche, Semilla propose un brunch très réussi dans sa grande salle au style industriel avec cuisine ouverte. Une formule propose donc pour 15€ la base du brunch avec boisson chaude, pain et confitures et jus de fruit. Basique et un peu chiche mais l’intérêt est de choisir des suppléments parmi les plats proposés.

Ce jour, nous avons opté pour la crème glacée courgette, chèvre frais, menthe (5€), frais et léger. Mais aussi un oeuf mollet, cèpes, fèves au lard (12€), somptueux; une belle assiette de fromage (10€) et une crêpe aux figues fraiches (5€). Tout est délicat, les produits frais, de saison, bio, bien exécutés et l’équipe est jeune, agréable et souriante.

A refaire ? Absolument !

Semilla
54, rue de Seine
75006 Paris
Tél: 01 43 54 34 50
M: Mabillon
https://www.facebook.com/semillaParis


Agrandir le plan