Actu culinaire

Instafood selection #2

Je vous avais présenté ma sélection Instagram de comptes pro ici. Cette fois-ci, j’avais envie de vous présenter les comptes Instagram de journalistes et d’auteurs culinaires. Affutez vos papilles ou plutôt vos mirettes… likez!

esterelle

Journaliste culinaire pour ELLE France et Régal, Esterelle Payany publie également sur son blog http://www.esterkitchen.com

Une photo publiée par @esterelle le

FR Gaudry

  • Animateur de l’émission « Très Très bon » sur Paris Première, animateur de l’émission « On va déguster » sur France Internet et Rédacteur en chef adjoint à L’Express Style, François Régis Gaudry garde l’anonymat mais il est partout !

nellyglassmann

Nelly Glassmann est journaliste à Cotemaison.fr. Mais elle écrit également sur la cuisine, la déco et la culture sur son blog http://www.cuisinetemeraire.fr

Une photo publiée par Nelly Glassmann (@nellyglassmann) le

SoniaEzgulian

Auteur de nombreux livres de cuisine, Sonia Ezgulian a même écrit un livre sur les épluchures! Elle publie sur son blog ses recettes sous forme de carnet de cuisine. http://www.lessardinesfilantes.fr/blog/

Une photo publiée par sonia ezgulian (@soniaezgulian) le

FrançoisSimon

La méga-star des critiques culinaires, avançant toujours masqué, j’aime son ton et ses choix. D’autres sont amoureuses de Bernard Pivot, moi j’aime François Simon.

Une photo publiée par Simonsays-François Simon (@simonsaysfr) le

TrishDeseine

Auteur culinaire d’origine irlandaise, Trish Deseine a souvent collaboré dans le ELLE français et a publié un best-seller très chocolaté « Je veux du chocolat ». http://www.trishdeseine.com 

Une photo publiée par TrishDeseine (@trishdeseineencore) le

Anne-Laure Pham

Rédactrice en chef de Zeste, auteur du blog La Soif du Miam, membre de @LesCamionneuses, Anne-Laure vient de publier avec une homonyme un livre sur la cuisine vietnamienne.

Une photo publiée par Anne-Laure Charlie Pham (@alaurepham) le

Sinon, c’est moins jojo mais il y a toujours mon compte Instagram… instagram.com/lepulldemarine/

Noël 2014 : Sélection de cadeaux gourmands

Dans un mois pile, c’est la fête que vous savez. Que ce soit au tonton gastronome ou à la petite soeur fondue de pâtisserie, selon moi, les cadeaux gourmands sont une valeur sûre pour ne pas se tromper ! Voici ma sélection de présents à commander dès maintenant pour les avoir au pied du sapin :

1.  Des pleurotes prêtes à pousser

Non, ce n’est pas un mutant mais bien des pleurotes qui sortiront de cette petite boite en carton après arrosage. Regardez la vidéo en timelapse, c’est impressionnant et rigolo, tout ce qu’on demande pour noël !

Prix : De 19,90€ à 29,90€
Où les trouver ? https://pretapousser.fr/

2. De beaux livres de cuisine

Chez les éditeurs, les collections cuisine ne manquent pas. Marabout, Hachette Cuisine, La Martinière, entre autres. Côté sucré, optez pour le livre de référence Felder, côté salé : les cours de la prestigieuse école de cuisine Ferrandi et côté beau livre de photos: « Le prolongement du geste » qui présente les ustensiles des plus grands chefs.

(c) Le pull de Marine

(c) Le pull de Marine

(c) Le pull de Marine


Pâtisserie ! L’ultime référence. Christophe Felder. Ed. La Martinière. 40,50€
Le Grand cour de cuisine Ferrandi. Hachette Pratique. 49,95€
Le Prolongement du geste. Laurent Dupond. Ed. Keribus. 29,90€

3. Un abonnement pour une box gourmande

Il y a du bon et du moins bon dans la déferlante des box gourmandes : la Bonne Box me semble assez qualitative avec un grand soin apporté aux produits sélectionnés. Pré-payez l’abonnement et une fois par mois, son chanceux destinataire reçoit un colis plein de merveilles. A l’intérieur : du sucré /salé digne d’épiceries fines (contrairement à d’autres box qui proposent des marques de grande distribution ou industrielles).

(c) Le pull de Marine

Prix : à partir de 29,99€ hors abonnement ou 27,50€ avec abo
Où la trouver ? La Bonne Box

4. De la truffe

Parce que c’est un met d’exception et que c’est très esprit de noël. En coffret avec diverses huiles, crèmes et pattes à la truffe. Autre option, avec un peu de plus de budget : optez carrément pour un chêne truffier dont vous recevrez une partie de la production en truffes !

Le pull de Marine

Prix : 61€ le coffret / à partir de 290€ le chêne
Où les trouver : Coffret Truffissime Olivier & Co / Chêne Truffier

5. Livre « plateaux-télé en séries »

Prenez 15 chefs comme Jean-François Piège, Grégory Marchand, Pierre Sang Boyer, Giovanni Passerinni; prenez 15 séries télé et mixez le tout, vous aurez des plateaux repas directement inspirés de Desperate Houswives (photo en-dessous), Dexter, Braquo, Game of Thrones… Le livre, qui pourrait faire office de plateau tellement il est grand, renferme de magnifiques photos très alléchantes.

(c) S. Bahic

(c) S. Bahic

Plateaux-télé en série. Ed.Contrepoint. A.Vacher, S.Mejanès, S.Bahic.
Prix : 29,90€
Où le trouver ? Chez les libraires indépendants ! Pour faire vivre les petits commerces, on regarde les stocks dispos chez les « vrais » libraires à proximité grâce à Place des Libraires et on passe le chercher avec ses petites jambes ! 🙂

6. Un abonnement à une box Thé

Chaque mois un nouveau cadeau-colis avec des saveurs de thé différentes. Thé Box ou Envouthé concoctent de jolis coffrets contenant thé, boules à thé et accessoires divers dans un univers graphique très élégant.

Le pull de Marine

Prix : Envouthé à partir de 19,90€ par mois / La Thé Box à partir de 18,90€ par mois
Où les trouver ? https://envouthe.com/ ou http://lathebox.com/

7. Un abonnement au mook 180°C

Ce mook (magazine-book) bi-annuel propose des reportages, interviews, portraits, recettes d’une qualité rare. Regardez cette tomate ! N’est-elle pas poétique à souhait ? L’avantage de ce magazine c’est son absence de temporalité : malgré le respect des saisons pour les recettes, il est toujours d’actualité car point de promo abusive.

Le pull de Marine

Prix : à partir de 39,80€ pour 2 numéros
Où le trouver ? 180°C

8. Des produits d’épicerie fine

Le chocolat noir Marou provenant du Vietnam et dont tous les foodies sont épris. Du miel de lavande Hédène purement français. Du whisky japonais Hibiki, Yamazaki ou Nikka. Ou des zestes de yuzu pour japoniser sa cuisine. Tous du meilleur effet !

Le pull de Marine

Le pull de Marine

Le pull de Marine
Le pull de Marine

Prix : chocolat 5,90€; miel 11,90€ ; whisky de 35€ à 380€, zeste de yuzu 10,40€
Où les trouver ? A La Grande Epicerie (38 rue de Sèvres, 75007 Paris) ou sur le site

9. Un atelier de cuisine

Pour apprendre le bon geste, offrez un atelier chez Lenôtre, à l’école de cuisine Ducasse ou encore une Master Class avec le pâtissier Christophe Michalak.

Le pull de Marine
Le pull de Marine

Le pull de Marine

Prix : Lenôtre à partir de 29€
Alain Ducasse de 70€ à 340€
Michalak : 260€
Où les trouver ? Ecole Lenôtre ; Ecole de cuisine Alain Ducasse; Master Class Christophe Michalak

10. Un robot KitchenAid

Parce que c’est l’accessoire que tous les cuisiniers doivent avoir dans leur cuisine, il pétrit, malaxe, monte la chantilly, bref il fait le boulot pour vous !

Le pull de Marine

Prix : à partir de 400€
Où le trouver ? chez Boulanger, par exemple

Salons Saveurs 2014 : gagnez vos invitations !

Le Salon Saveurs existe depuis plus de 15 ans et réunit chaque année les plus jolis producteurs et présente des produits du terroir français. Il s’établira sur 2 week-ends à la fin de cette année :

  • Du 19 au 23 novembre à la Porte de Versailles
Le Salon Saveurs des tendances foods présentera de nombreux produits d’épicerie fine, proposera des ateliers gourmands, des démonstrations de chefs, 100 exposants et pour se sustenter, entre deux dégustations de charcuteries, un village de food trucks.

Salon Saveurs des plaisirs gourmands

Gros avantage, vous pourrez assister à des Master Class de chefs renommés comme Amandine Chaignot ou le pâtissier Christophe Felder. Pouvoir profiter des conseils et recettes de tels professionnels, ça reste un sacré privilège donc je ne me priverai pas !

Salon Saveurs 2014

  • Du 5 au 8 décembre à l’espace Champerret
Le Salon Saveurs des plaisirs gourmands est dédié aux beaux produits, avec 350 producteurs de nos terroirs mais aussi un pavillon entièrement dédié aux produits italiens. Le marché de noël est parfait pour prévoir ses repas de fin d’année ou bien pour faire ses achats cadeaux.

Ainsi l’an dernier, j’ai pu y déguster le fameux beurre Bordier qui fait le bonheur des restaurateurs. Mais aussi de délicieuses huiles d’olive bio. Si vous cherchez quel champagne sabrer pour les fêtes, ce sera l’occasion de faire votre choix.

salon saveurs des plaisirs gourmands

________________________________________________________________________________
Le blog vous offre 25 invitations pour chacune des 2 éditions du Salon Saveurs

Pour gagner votre invitation, il vous suffit :

  • d’aimer la page Facebook Le pull de Marine
  • de m’envoyer un message privé sur Facebook indiquant votre adresse e-mail
Je réaliserai un tirage au sort le vendredi 17/10 à midi. Les gagnants seront annoncés sur la page Facebook.
________________________________________________________________________________
Bonne chance !

Instafood selection #1

Instagram est un formidable outil de contemplation dont certains utilisateurs savent parfaitement se servir : jolies compositions, assiettes colorées, nouveautés food… Je vous propose de découvrir 10 comptes qui m’inspirent : 5 professionnels du secteur et 5 photographes. A vos mirettes !

#Instafood pros

gootdfood


RP chez Ladurée le jour, blogueuse le reste du temps, Delphine Neto propose toujours de jolies photos appétissantes sur son compte. Cliquez, vous verrez !

Com_Agroalimentaire

Chargée de communication dans la gastronomie, Marion Delanchy, fait un formidable travail de veille dans la grande distrib et traque les nouveaux packagings.


bettymarais

Betty fait du conseil en communication auprès de chefs et voyage à travers l’Europe pour goûter ce qui se fait de meilleur. Voyage et gastronomie au programme, donc !

Valdel

Chef de production pour les évènements Omnivore et auteur de littleblackbookparis.com, Valentine Delagarde semble être également une spécialiste des bars à cocktails.


#Instafood photographes

achickeninthekitchen

Laurent Dupond est photographe mais il blogue aussi talentueusement sur A chicken in the kitchen. Ses photos m’inspirent l’évasion et la gourmandise. Pas vous ?

virginiegarnier

Virginie Garnier a publié ses photos dans les livres de Julie Andrieu ou le récent Glaces by Glazed. Son compte Instagram reflète son talent.

Je triche un peu car Coralie n’est pas photographe mais styliste culinaire, deux métiers complémentaires. Mais bon, elle parvient si bien à rendre des carottes sexy… Vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil à son blog.



Mes photos n’arrivent pas à la cheville des Instagramers ci-dessus mais vous pouvez quand même me
suivre par ici : instragram.com/lepulldemarine

********

Edit : il semblerait que certains comptes Instagram soient privés, j’ai donc retiré les photos mais laissé les liens afin que leurs propriétaires décident eux-même si vous pouvez les suivre ou non…


#Instafood Pro

eliseeliz
Elise est consultante en communication art de vivre & gastronomie et court les bonnes adresses : patisseries, chocolatiers, présentations presse, elle est sur le qui vive !


#Instafood Photographes
Photographe culinaire, Annabelle Schachmes a publié récemment le livre « We love street food »


sbiteau

Stéphanie Biteau est photographe culinaire, depuis peu elle est aussi à la tête d’un atelier nommé Cookcooning qui abrite des dîners, shootings et ateliers privés… Elle vole de La Marine d’Alexandre Couillon à la table de Sang Hoon Degeimbre et livre les coulisses des plus grandes cuisines du moment.

Golden Blog Awards

Je participe aux Golden Blog Awards qui élisent les meilleurs blogs français selon des catégories. Au-delà du challenge, il s’agit d’une belle visibilité pour ce petit blog. Si vous me lisez et que vous aimez, vous pouvez donc voter à ce lien pour élire Le pull de Marine dans la catégorie Gastronomie : http://www.golden-blog-awards.fr/blogs/le-pull-de-marine.html
N’hésitez pas à le rajouter à vos favoris et à voter tous les jours !

Golden blog awards gastronomie
J’ai beaucoup de retard et m’engage à poster de façon plus assidue, j’ai déjà 2 chroniques de restaurants en attente… mais vous pouvez suivre mes aventures plus régulièrement sur Instagram.

Instagram Le pull de Marine

Le Clan des Madones : j’y étais !

Je vous conseillais il y a quelques semaines la fameuse soirée annuelle du Fooding, cette fois-ci nommée Clan des Madones et mettant à l’honneur femmes chefs, vigneronnes, sommelières pour 3 soirées d’exception.

Il aura fallu s’accrocher, à 2 reprises, pour obtenir ces places si convoitées, toutes vendues en quelques secondes, une prouesse digne d’une réservation pour un concert de… Madonna !

Armés de nos billets, le Fooding nous donnait donc rendez-vous dans un énigmatique parking de la rue Vaugirard où nous avons été accueillis par un verre de La Dilettante servi par Catherine Breton elle-même. Et la burratta de la Buvette, servie avec son huile et une pointe de vanille, nous met déjà en émoi. Crémeuse, peut-être même magnifiée par une pointe de crème, savoureuse mise en bouche.

Dégustation des vins dans l’entrée du garage
Burrata, huile, vanille, poivre vert
Camille Fourmont, La Buvette (Paris 11e)
Lotte rôtie sur l’arête, shitakés, sauce XO
Adeline Grattard, Yam’tcha (Paris 1er)

Biscuit sablé, double citrons, double meringues
Céline Mingam, Le Galoubet (Arles)

Une fois encore nous avons eu la joie de dîner façon fooding, dans un lieu inattendu, sur de grandes tablées partagées avec des inconnus, couvertures sur le dos, dans une atmosphère euphoriquement bonne enfant.

Du verre à l’assiette, la reconnaissance des femmes se démocratise. Si le guide du Fooding s’interroge si la cuisine a un sexe, on peut dire que les femmes du clan on du cran.

Désolée pour la piètre qualité des photos faites au téléphone.

L’apéronomie… où l’apéritif devient inventif !

La Collective des apéritifs à croquer m’a convié à un atelier culinaire ayant pour thème les fêtes. L’apéronomie vient se placer dans la lignée de la biérologie ou la blendologie et promet de styliser ses apéros…
Lors de cet atelier, j’ai pu laisser s’exprimer ma créativité et créer des bouchées à partir de chips, cacahuètes, crackers et autres gaufrettes. Ce sont d’ailleurs ces dernières qui m’ont le plus inspirée car elles me semblaient les plus neutres en goût donc une base idéale pour me lancer dans ma propre création.

C’est aidée de la styliste culinaire, Laurence du Tilly que j’ai donc décidé de travailler les gaufrettes aux graines de pavot avec du fromage frais recouvert de truite fumée et marinée, tomates cocktail pour le jus et radis pour le croquant (Cyril Lignac, sors de ce corps).

La deuxième bouchée que j’ai réalisée, moins visible (au milieu de la photo), est une gaufrette au fromage/ double magret/ double raisin (frais et sec).

Cette jolie photo qui rend mon travail presque appétissant a été réalisée par Philippe Vaurès Santamaria.

A partir d’ingrédients simples, il est facile d’en faire de même et d’inventer ses propres bouchées apéritives originales qui sortiront de l’ordinaire…lancez-vous ! Ou bien piochez des idées sur leur site.

« Cookbook, l’art et le processus culinaire » s’exposent aux Beaux-Arts

Le Palais des Beaux-Art vernissait jeudi 17 octobre, sa deuxième exposition « Cookbook, l’art et le processus culinaire ». Une thématique réunissant le travail d’artistes contemporains comme Sophie Calle et les œuvres de chefs comme Troigros, Passard collages ou Ferran Adria.

L’exposition soulève la délicate question de savoir si la cuisine, entre création et recherche mais au-delà de l’artisanat, est un art à part entière. Une question à laquelle je ne tenterai pas de répondre ici mais je vous conseille l’article de Libération sur le sujet.

On démarre la visite avec un texte de Claude Lévi‐Strauss, Le Triangle culinaire, expliquant que les 3 catégories universelles du triangle culinaire sont le cru, le pourri et le cuit.

Pour ma part, je retiens la plancha de Bertrand Grébaut cuite sur les rails chauffés du métro parisien, un petit film de quelques minutes qui vaut le détour. Mais aussi cette sélection à aller admirer de ses propres yeux…

Elad Lassry, Red Cabbage 2, 2008

Alisa Baremboym, Sardines, 2012

Cookbook, l’art et le processus culinaire

jusqu’au 9 janvier 2014 
Palais des Beaux-Arts
13, quai Malaquais, 75006 Paris
Ouverture du mardi au dimanche de 13h à 19h
Prix du billet : 7.50€ – gratuit pour les moins de 18 ans 
Métro Ligne 4 : Saint-Germain-des-Près


Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Les « Cheffes » préférées du Fooding forment le Clan des Madones

Le Fooding donne le la de l’univers gastronomique français. En bons chefs d’orchestre, l’équipe bien connue pour son guide, organise quelques rares fois dans l’année des évènements mettant à l’honneur les chefs à suivre. Ceux qui comptent ou qui compteront dans les mois à venir.

Pour ce cru 2013, ils ont convié des femmes. Uniquement des femmes. Chefs, sommelière, vigneronne. Elles seront 13 et auront la lourde tache de sustenter 50 personnes par service du 15 au 17 novembre.


L’affaire se déroulera dans un parking-garage en plein coeur de Paris qui sera transformé pour l’occasion en resto éphémère.

  • Côté breuvages, l’apéritif de Camille Fourmont (La Buvette) mettra en bouche les gourmands alors que les accords mets et vins de Laura Vidal (sommelière du Perchoir) mettront à l’honneur les vins de Catherine Breton, le tout arrosé par les bulles de San Pellegrino.
  • Côté repas, ce seront trois chefs différentes par soir, qui seront aux fourneaux :

Vendredi 15 novembre : Alice di Cagno (Chatomat), Alix Lacloche, Alice Quillet & Anna Trattles (Le Bal et Ten Belles) 

Samedi 16 novembre : Agata Felluga, Beatriz Gonzales (Neva Cuisine) et Federica Mancioppi (Caffè dei Cioppi) 

Dimanche 17 novembre : Delphine Zampetti (ChezAline), Adeline Grattard (Yam’Tcha) et Céline Mingam (Le Galoubet)

Menu du Vendredi 15 novembre
Menu du Samedi 16 novembre

Menu du Dimanche 17 novembre

Chaque repas coûte 30€ (hors frais de réservations) et les bénéfices des entrées sont reversés au centre d’accueil Les Enfants du Congo Béthanie.


Attention, comme à chaque événement Fooding, il faut être parmi les premiers pour s’assurer d’avoir sa place. Réservations à partir du lundi 21 octobre à 14h : http://www.lefooding.com/evenements/2013/le-clan-des-madones/#.Ul0OJNJSiSp

Je vous conseille de ne pas rater Ateline Grattard, chef de Yam’tcha que j’évoquais déjà il y a plusieurs mois ici même.


Prenez part au Cercle Officiel des Filles à Fromage !

Grand Seigneur, le magazine du plaisir à table, pendant food de Technikart, organisait ce 14 octobre 2013, la première réunion du Cercle Officiel des Filles à Fromage Et plus si affinités, sous l’impulsion d’Olivier MalnuitOrchestrée en partenariat avec Les produits laitiers, le rendez-vous était donné au restaurant Les Portes, 15 rue de Charonne où ambiance conviviale et plateaux de fromages gargantuesques de Marie Quatrehomme nous attendaient. 


Chèvre, vieux comté, fourme d’Ambert, Camembert, bleu des Causses ou Saint Nectaire n’ont pas manqué de régaler les mecs à fromage et les copines à chabichou venus nombreux. Pour creuser son trou, point de gruyère mais quelques marches menant à une dégustation de cognac Ferrand ou de gin Citadelle. Pas toujours facile à accorder avec les fromages, même pour la spécialiste. Plus loin, un autre buffet, une jeune femme attablée se leva pour me conseiller un fromage qui claque. 

Les filles à fromage ont gagné du terrain et prévoient même un rendez-vous mensuel… Pour faire partie du club et peut-être prendre part aux prochaines réunions, rendez-vous sur http://www.lesfillesafromages.com/