bistrot

Gare au Gorille des Batignolles !

C’est l’adresse dont tout le monde parle depuis plusieurs mois, créée par Marc Cordonnier, ancien second de Grébaut chez Septime, passé chez le récemment étoilé Garance et par Louis Langevin, ancien sommelier de Septime. Tout ça s’annonce plutôt bien ! Placés sous une jolie verrière et avec vue sur cour, déjeuner un jour de la semaine à la grande table d’hôtes.

restaurant Batignolles
Chinchard, mayonnaise, navet, radis
Au déjeuner, un menu à 25€ avec une entrée au choix parmi 2 créations du jour, idem pour le plat, puis fromage ou dessert. Le soir ce sont des petites assiettes à partager et de beaux morceaux de viande.

Restaurant Batignolles

restaurant Batignolles
Feta, miel, agrumes
restaurant Batignolles
Reflet de l’enseigne sur le mur de l’entrée


Les prix

Un menu déjeuner E/P/D à 25€ de cette facture-là, c’est presque cadeau. On regrettera simplement les portions un peu légères.


J’ai aimé 

La grande et belle salle toute en profondeur menant à la cuisine, le service décontracté, les beaux produits qui ne sont pas dénaturés.


J’ai moins aimé

Le bruit très sourd, il est très difficile de s’entendre parler.


Le Bilan

Belle adresse à regoûter au dîner, très rapidement.

Gare Au Gorille
68 rue des Dames
75017 Paris
01 42 94 24 02
De 12h15 à 14h30 et de 19h30 à 22 h
Fermé dimanche et lundi


Clown Bar

Je rattrape enfin mon retard dans les billets avec le Clown Bar, testé en septembre et depuis, adopté par le tout-Paris gourmand !

Le talentueux Sven Chartier, chef de Saturne a ouvert cette seconde adresse qui ravit les gastronomes depuis l’été dernier. En cuisine, c’est Sota Atsumi qui régale nos papilles. Dans un décor de brasserie ancienne, dont le plafond est orné d’un clown et à deux pas du cirque d’hiver, on déguste une cuisine de bistrot moderne et très plaisante.

Clown Bar (c) Le pull de Marine
Veau, buffala, coque

Clown Bar (c) Le pull de Marine
Canard de Challans, purée de dattes

On pourrait trouver l’association terre-mer du veau/buffala/coque présomptueuse mais que nenni, c’est parfaitement équilibré, frais, une réussite !

Accompagné d’un pithiviers et de délicats artichauts, le canard de Challans est extrêmement tendre. Ne parlons pas du jus, goûteux comme il faut.

Clown Bar (c) Le pull de Marine
Chocolat, fruits rouges
Clown Bar (c) Le pull de Marine
Tarte au citron, sésame, miel


Clown Bar (c) Le pull de Marine
Pêche, fromage blanc, jasmin
Clown Bar (c) Le pull de Marine

La pêche, fromage blanc : un dessert très délicat et rafraichissant, ce qu’il faut pour clore un repas.

Les Prix

Grignotages : 6 -12€
Entrées : 11-15€
Plat : 18 – 26€
Desserts : 8 – 9€

J’aime

Le cadre, une belle salle de bistrot et l’été, la terrasse parfaite ! Le service, la convivialité des lieux, sans oublier la cuisine, belle, belle, belle.

J’aime moins

Rien à signaler

Le Bilan

Une belle adresse de bistrot avec un gros bonus: c’est ouvert le dimanche toute la journée !
Parfait rapport qualité/prix, la nouvelle table incontournable.
114 rue Amelot
75011 Paris
01 43 55 87 35
M : Filles du Calvaire

page Facebook

MAJ du 1/03/15


Café Constant

Christian Constant a pris d’assaut la rue Saint-Dominique, au n°135 retrouvez Les Cocottes et Le Violon d’Ingres, enfin, le Café Constant au n°139. Pensé comme un véritable café, ouvert dès 8h pour servir le petit-déjeuner, on peut y boire un verre à toute heure mais c’est bien évidemment le restaurant qui vaut le déplacement !

La maison ne prend pas les réservations, arrivés un soir en semaine à 20h, il nous aura fallu attendre près d’1h pour obtenir une table en patientant accoudés au bar entre des couples, des comédiens et des groupes de touristes.

Raviole de homard à la crème légère de crustacés (15€)

Je me laisse tenter par une raviole de homard à la crème légère de crustacés (15€). Elle est très fine, savoureuse, généreuse et appelle à saucer le plat.

Carré de porcelet rôti à la fleur de thym, jus à l’ail et galette de darphin (24€)

Le plat choisi est une réussite, en revanche la galette de darphin en accompagnement rejette beaucoup de gras lorsqu’on la croque, niveau cantine.

Pour le dessert, une île flottante réussie mais saupoudrée de copeaux d’amande, que j’ai en horreur. Il faudra donc faire le tri.

Les prix

Entrées 11€ / plats à 16€ / desserts à 7€. Toujours à la carte, les suggestions du Chef proposent des entrées de 14 à 16€ et des plats de 24 à 29€. Moins bon marché donc mais avec des produits plus noble. Comptez également sur les suggestions du moment, sur les ardoises, dans les mêmes prix.

 

J’aime

Les plats classiques mais travaillés de façon moderne, l’accueil agréable de la chef de salle, l’ambiance gentiment agitée de la salle et la déco typique des bistrot avec chaises et carrelage de rigueur.

 

J’aime moins

Certains plats peu raffinés pour un établissement de ce standing, voir mes pommes darphin qui étaient un désastre. Evitez la salle à l’étage, basse de plafond.

 

Le bilan

Une cuisine de bistrot française de qualité mais pour un rapport qualité/prix un peu onéreux, si l’on ne colle pas au menu entrée de gamme. La déco, l’ambiance et l’emplacement à deux pas de la Tour Eiffel en font une adresse parfaite où emmener vos amis de passage.

139 Rue Saint-Dominique
75007 Paris
01.47.53.73.34   
Pas de réservation
08h / 12h – 14h30 / 19h – 22h30
Petit-déjeuner, Déjeuner, Dîner & toute la journée pour un verre
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

La Cantine du Troquet, le bistrot façon Etchebest

La Cantine du Troquet est devenue ma 2ème cantine (justement!) dominicale après Dans les landes. Présentations. L’établissement est tenu par Christian Etchebest, chef labellisé M6, et si les noms des chefs stars, omniprésents dans les médias sont loin d’être une référence pour juger de leur cuisine, je dois dire qu’à chaque fois Etchebest était présent. Une preuve donc que le patron veille au grain malgré ses 3 établissements « La Cantine du Troquet » et ses 2 restaurants de viande « Gran Pan » et « Petit Pan ».

Sans réservation possible, il faut faire la queue en se léchant les babines devant les plats qui défilent ici et là, en terrasse ou vers le fond de la salle. Parmi la clientèle, des familles (15ème arrondissement, oblige!) et des stars du ballon ovale.

Dans l’assiette, des produits francs, comme cette poêlée de gambas, relevée à l’ail et aux petites  herbes. Simple et bon pour une entrée en matière.

Les portions sont généreuses et les plats relèvent de la cuisine de bistrot réalisés à partir de produits de saison goûteux.

Mes deux visites ont eu lieu à un mois d’écart, pourtant la deuxième a été teintée d’une légère déception face à des plats comme celui-ci, baignant littéralement dans l’huile.

J’aime
Cette restauration simple et décomplexée, pas besoin de chichis pour se régaler.
J’aime moins
La grande table d’hôtes à droite du restaurant est pourtant une bonne idée mais cette partie de la pièce est relativement mal insonorisée, du coup il suffit qu’une personne parle fort et on ne s’entend plus !
Le bilan
Pour un dimanche en famille, c’est l’adresse qu’il vous faut !

La Cantine du Troquet – Dupleix 
53 bd de Grenelle
75015 Paris
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande
Mais aussi : 
La Cantine du Troquet, 101 rue de l’Ouest, 75014
La Cantine de la Cigale, 124 bld de Rochechouart, 75018