Lectures

Un peu de lecture…

Ma bibliothèque déborde. Une famille de libraire et un frère chef de cuisine, ça n’aide pas à calmer ses ardeurs en matière d’achats de livres culinaires. Voici donc un petit tour d’horizon de mes dernières acquisitions (plus ou moins récentes) :

Mes recettes détox super-gourmandes !

Un livre intelligemment fait, des produits intéressants à utiliser en fonction des saisons, de bons conseils santé à mettre en pratique. Offert par les Editions Terre Vivante.

Traité de Miamologie

J’adore la série de mooks « 180°C » édité par Thermostat 6 dont j’ai tous les numéros et qui publie ici un ouvrage expliquant le pourquoi du comment de la cuisine. On y apprend des choses simples sur les découpes, la cuisson, l’assaisonnement. J’ai enfin découvert, entre autres, pourquoi on fait bouillir l’eau des pâtes : pour créer du tumulte permettant une cuisson homogène. A la fin, les recettes, pour mettre en pratique les notions acquises plus tôt dans le livre.

Itinéraires d’une cuisine contemporaine, cahier n°01

C’est un cahier de portraits de chefs nous emmenant du Canada à la Norvège en passant par le Danemark… le tout mis en mots par Fulgurances, organisateurs des dîners « les seconds sont les premiers ». Portraits d’Even Ramsvik, Kobe Desramaults ou encore Alexandre Gauthier. De belles photos encadrent les portraits à lire au gré du temps.
Mes recettes detox. Edition Terre Vivante. 12€
Traité de Miamologie. Edition Thermostat 6. 25€
Itinéraires d’une cuisine contemporaine, n°01/10. Edition Fulgurances. 20€.  En vente à la Librairie Gourmande

Romans gourmands #1

Depuis quelques temps, j’alterne mes lectures avec des romans autour de l’univers gourmand, histoire de prolonger le plaisir.
Je commencerai donc par vous parler de Mangez-moi, par Agnès Desarthe.

L’histoire : Myriam est une femme un peu bohème qui décide d’ouvrir un petit bout de restaurant, dans lequel elle vit. Elle se lie d’amitié avec le fleuriste voisin, puis fait preuve de générosité avec de jeunes étudiantes qui lui recommandent un serveur hors pair. Tout ce petit monde aide l’attachante Myriam à se révéler et se réconcilier avec son passé, flou et assurément compliqué. Infidélité et trahisons se dévoilent au fil des bons petits plats qu’elle prépare et du succès qui pointe son nez !

Mon avis : Ce roman met en appétit, les sentiments sont justes et l’on se précipiterait à coup sûr
pour manger « Chez moi ».

Mangez-moi
Agnès Desarthe
Points
7,20€

J’aime Paris (moi aussi)

Coup de coeur pour le nouveau livre du Chef Alain Ducasse qui revisite Paris en photos, à travers ses 200 meilleures adresses gourmandes.

J'aime Paris

Un ouvrage qui donne envie:

1) de faire son touriste dans la Capitale tant les photos nous font (re)découvrir Paris

2) de se fournir en bons produits en traversant la ville, s’il le faut !

Voilà la preuve que Paris est la capitale du goût et les photographies de Pierre Monetta motivent à elles seules l’achat de ce livre et son guide de poche (à emporter dans ses virées parisiennes)

Editions: Alain Ducasse
Prix : 35€

Fricote : l’épicurien urbain

Magazine de cuisine nouveau venu dans l’univers de la presse papier, Fricote se distingue par un graphisme plus proche de Clark que des recettes de Femme Actuelle.

Dedans: de vraies bonnes adresses (essentiellement parisiennes) mais aussi celles où “il faut être vu” (mais pas toujours indispensables, selon moi), une sélection d’ustensiles (gadgets?) ou de livres qui donnent envie, des interviews d’artistes hipsters de préférence (Téophilius London, Kim Chapiron…). On est dans le bobo à fond avec les articles sur le fooding, le water bar de Colette, le marché des enfants rouge et puis l’asie ça et là… !

Côté + : J’ai trouvé cool de lire l’entretien d’un designer culinaire, je ne soupçonnais même pas leur existence. L’intégralité du magazine est en français ET en anglais (ça permet de réviser tout en se léchant les babines)

Côté – : Le dossier sur les tomates alors que ce n’est pas du tout la saison s’avère inopportun. Trop attendu tout ces articles sur la cuisine asiatique (bien qu’il soit normal d’en parler car elle prend de plus en plus d’importance).

Le magazine est tout de même riche de ses rubriques très diverses, jeune, dynamique et clair par son graphisme et sa mise en page. Au final : ça donne envie de manger, c’est l’essentiel, non ?

#1 : 4,50 €
Fricote #2 : 17 février 2011.
L’occasion de vérifier si la ligne éditoriale sait se renouveler.