Paris

Rino : une (presque) dernière fois !

Je suis allée pour la première fois chez Rino il y a tout pile un an… une rumeur arrive jusqu’à mes oreilles : Rino s’en va ! Rino quitte la rue Trousseau pour s’agrandir. L’envie de regoûter la cuisine de Giovanni Passerini et l’atmosphère si particulière de ce resto-mouchoir de poche, me pousse à réserver vite… 

J’avais été subjuguée par cette cuisine bistronomique teintée d’Italie, mon coup de cœur absolu. Mais un coup de cœur n’est-il pas fantasmé, après coup ?

Vérification en 6 actes pour 61€. Et l’entrée en matière est plus que convaincante avec ce consommé savoureux et iodé.


Tortellini de scarole à la napolitaine, maquereau, consommé de fenouil
Tortellini / maquereau

Lieu jaune de ligne, radis, coques, olives

Lieu jaune
 Bœuf, choux, betteraves brûlées et fumées au foin
Taglioni au ragout de colvert, parmesan, romarin
Poire et poivre, brebis et brebis
Clémentines, yahourt, chocolat, fruits secs
J’aime
Les produits qui ne sont pas dénaturés, travaillés simplement pour les mettre en valeur.
Les deux plats de pâtes ont été un ravissement total.
J’aime moins
Le manque d’originalité sur certains plats comme le boeuf.
Le bilan
On y va, on y va, on y va ! Assurément l’une des meilleures tables de Paris.
Rino
46 Rue Trousseau
75011 Paris
01 48 06 95 85
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Restaurant Abri

Abri c’est une sandwicherie pour gourmets au déjeuner, un restaurant bistronomique le soir, le tout orchestré par un chef japonais ayant œuvré chez Taillevent ou Robuchon. Le restaurant ayant reçu le titre de « Fooding d’amour 2013 » a la côte…

On arrive en début de service à 20h, le serveur est encore en train de nettoyer la porte vitrée qu’on n’ose pousser… Il faut faire fi de cette ambiance glaciale et des regards appuyés de l’équipe qui ne nous quitteront pas jusqu’à la fin du repas. Le menu unique, carte blanche est à 40€.

A peine assis, nous choisissons rapidement un vin puis on nous sert d’emblée un Poireau crème de comté que l’on peine à couper. C’est délicat – un peu trop?- le comté est à peine perceptible.

Poireau / Crème de Comté
Saint-Jacques
Saint-Jacques
Rascasse
Carré d’agneau
Mille-feuille chocolat

J’aime
L’exécution juste et simple
Les cuissons très bien maîtrisées
Le rapport qualité/prix qui est très honorable

J’aime moins
La présence des serveurs un peu gênante et le service expédié pour être arrivés les premiers
La mauvaise extraction, on ressort avec une odeur persistante sur les vêtements

Le Bilan
On prend le soin de réserver pour 20h30 et l’on se laisse séduire par le menu carte blanche.

Abri
92, rue du Faubourg-Poissonnière
75010 Paris

M : Gare du Nord, Poissonnière & Cadet
01 83 97 00 00
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Rooftop & burger à Ménilmontant

C’est fin juillet, Paris se vide mais il reste un lieu où court le tout Paris, un rooftop dont j’entends déjà parler depuis plusieurs semaines. Niché au coeur de Belleville, ce Perchoir où l’on vient chercher la fraîcheur à l’ombre des toiles, offre un panorama de Paris apaisant. L’ambiance musicale est parfaite pour savourer un coucher de soleil et les cocktails sont réalisés par des connaisseurs en la matière. Un Spritz justement équilibré satisfera mon envie du moment…







Le lieu bien qu’en pré-ouverture affiche déjà complet et sans son nom sur la liste, pas de vision des cieux parisiens. L’étage en-dessous accueille un restaurant qui affiche une cuisine à la carte alléchante avec des produits de saisons, dans une déco industrielle raffinée.




Qui dit cocktail, dit petite faim… c’est donc l’occasion de tester le restaurant du food-truck « Le Camion qui fume » de Kristin Frederick, qui vient d’ouvrir ses portes au bout de cette même rue, le Freddie’s Deli. La formule  (11-13€)  propose un soda et un petit paquet de chip’s Tyrell’s en plus du burger. Comme je préfère une bière et ne ne veux donc pas du soft, la vendeuse me comptera une formule + une bière… on a vu plus commerçant. Mais le burger est bon, goûteux, le pain de chez Gontran Cherrier croustille comme il se doit et Kristin, herself, fait un tour des tables pour s’enquérir du bien-être de ses clients. Amusant et plutôt rare, un robinet type écolier, installé près du comptoir, permet de se laver les mains avant de manger comme il se doit son burger avec les doigts!




Le Perchoir
14 rue Crespin du Gast
75011 Paris
01 48 06 18 48
reservation@leperchoir.fr
https://www.facebook.com/leperchoir.restaurant
Freddie’s Deli
22 rue Crespin du Gast
75011 Paris
du mardi au dimanche service continu de 11h à 22h
01 84 16 33 75
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Inside K.G.B

J’ai à plusieurs reprise succombé à la cuisine de William Ledeuil, une cuisine d’inspiration asiatique, riche en agrumes, plantes et bouillons. A quelques mètres de son restaurant phare Ze Kitchen Galerie se trouve près des quais de Seine, le KGB. Non pas celui-là, l’autre. Le KGB des gourmets alias Kitchen Galerie Bis. C’est le chef Yariv Berreby qui officie en cuisine et nous propose un Menu Découverte composé de Zors d’Oeuvres (62€). Car avant d’utiliser cette horrible expression « tapas à la française », on se servait du mot adapté : hors-d’oeuvre, remis donc ici au goût jour.

« On appelle hors-d’œuvre tous les plats, sans être suffisants pour constituer un repas substantiel, et qui cependant servis à part et dans des assiettes d’une forme particulière, complètent l’élégance d’un repas ».
Alexandre Dumas

Ne pas utiliser sans autorisationNe pas utiliser sans autorisation

J’aime
Cette formule Zors d’oeuvres qui permet de déguster un peu de chacune des tentations de la carte.
L’éxecution technique des très beaux produits proposés.
La touche de Ledeuil : combawa, fruit de la passion, cébette, consommé… assaisonnent avec justesse les plats.

J’aime moins
Le manque de folie de certains plats malgré de belles cuissons et de belles saveurs.
Le poisson cuit à la perfection mais qui manque de relief.
La salle peu lumineuse et la présentation un peu speed du serveur.

Le Bilan
Bien que l’offre du KGB soit plus abordable que chez Kitchen Galerie, lorsqu’on connaît le talent de William Ledeuil, cette adresse bis peut s’avérer décevante car la cuisine y semble moins aboutie. Elle mérite néanmoins le détour pour sa justesse d’exécution.

25, rue des Grands Augustins
75006 Paris
Tél. 01 46 33 00 85
Ouvert du mardi au samedi
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Apéro sur Seine

Les travaux de la ville de Paris pour réaménager les berges de Seine entre la Tour Eiffel et le Musée du Louvre, ont enfin abouti. Ouvertes au public depuis ce mois de juin, vous pourrez profiter de 2,3km de promenades, installations sportives, artistiques, jardins flottants, espaces de repos et même restauration.

Une initiative qui permet aux piétons de se réapproprier l’espace et au premier coup d’œil, c’est une vraie réussite. Je me suis vue quelques instants au bord de la Spree à Berlin, très festif, où des tas de lieux insolites prennent place.

Ne pas utiliser sans autorisation

J’ai pour ma part, profité d’un samedi ensoleillé pour découvrir les installations du Port du gros Caillou, démarrant à quelques mètres de la Tour Eiffel. La promenade aidant, il faut bien reprendre des forces. Je vous conseille « En attendant Rosa« , un ersatz de « Rosa Bonheur », le bar bobo des buttes Chaumont, installé dans un contenair -comme beaucoup d’installations ici-, entre le Pont de l’Alma et des Invalides.

Ne pas utiliser sans autorisation

 Ici vous pourrez déguster du rosé (20€ les 75cl) ou des sodas (3€), de la tapenade au figues (6€) ou encore des hot-dogs (6,50€). Et attention, on ne s’assied pas n’importe où : LE bon plan c’est de choisir les gros coussins de billes derrière les tables et qui font face à la Seine. Bien installés, pour peu que le soleil vienne vous chatouiller, vous ne décollerez plus ! Ambiance guinguette chic, le service est sympathique, du moins pour le moment et le bar ferme à 23h. On nous informe même que le lieu devrait fermer à la fin de l’été, le temps de mettre en place une terrasse fermée pour l’hiver.

Si la soirée est déjà bien attaquée, il y a de multiples options pour continuer la fête: 
Ne pas utiliser sans autorisation

  • Commencez par le Faust, une terrasse gigantesque et un resto qui se situent aux pieds des escaliers du Pont Alexandre III et accueille des évènements artistiques, comme le Brunch Bazar. Fermeture à 1h.
Ne pas utiliser sans autorisation
  • Ou bien faites seulement quelques pas depuis « En attendant Rosa » pour vous rendre au Flow, le bar mitoyen qui lui ferme à 2h et possède également une jolie terrasse.

Parmi les immanquables, il faudra tester les Zzz, des espaces à réserver gratuitement pour 1h30 de sieste, le camion Omnivore ou le food-truck Mozza&Co!

Les Berges de Seine sont une vraie révolution pour l’Ouest parisien, d’ordinaire très calme et qui manquait jusque là cruellement de lieux et évènements festifs. Plus chics que Paris Plage, ces installations ont le bon goût de pouvoir satisfaire sportifs, flâneurs, gourmands, fêtards…. Ces espaces ouverts seront, sans aucun doute, les spots de l’été des Parisiens.

Infos : http://lesberges.paris.fr/

Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Edit du 14/04/14

« En attendant Rosa » se déclinera bientôt façon barge, Rosa Bonheur sur Seine est en cours de construction et devrait ouvrir à la fin du printemps, juste en face! Surveillez @rbseine et Facebook.


Balade gustative dans le Marais

Le quartier parisien historique du Marais abrite de nombreux commerces ouverts le dimanche, qui sont en plus de merveilleuses adresses gourmandes.


Je vous invite à me suivre, tout d’abord chez Sacha Finkelsztajn, une boulangerie, traiteur de spécialités yiddish, on y mange des bereks (beignets au chèvre) ou des sandwichs au pastrami. Les vitrines proposent tarama, hareng mariné, salade cuite au poivron, pâté de foie. On sourit lorsque la responsable dont l’accent typique confirme l’authenticité de la boutique, offre des biscuits à un couple qu’elle trouve « bien charmant ».

La boutique jaune

Faisons quelques pas et découvrons la vitrine de l’Alimentari, un nouveau restaurant italien dont la décoration industrielle et les carreaux blancs nous attirent l’oeil, ça respire la gourmandise, on y voit de belles charcuteries, de la limonade artisanale et de jolis sachets de pâtes. On repassera sans doute y manger.

L’Alimentari, 6 rue des Ecouffes

Mais allons un numéro plus loin, à la Maison David, une boucherie, charcuterie casher ouverte depuis plus de 30 ans et qui regorge de trésors. Les passants entrent pour quelques tranches de pastramis et en repartent immanquablement avec tout un tas de produits que Michel Kalifa, leur aura fait goûter. Pâté de tête, inévitable pastrami, pickel, boutargue, harengs marinés, saumon fumé. On s’y régale mais la note est salée !

Maison David

Enfin, terminons ces dégustations par une note sucrée chez l’un des meilleurs glaciers parisiens, évidemment italien, Pozzetto. La boutique est limitée en places assises, la carte assez courte car toujours de saison mais ça vaut le coup d’attendre, la glace est savoureuse et sucrée à juste mesure.

Glace poire, fraise « Pozzetto »
Sacha Finkelsztajn
La boutique jaune
27 rue des Rosiers
75004 Paris
Maison David
Michel Kalifa
6, rue des Ecouffes
75004 Paris
39 Rue du Roi de Sicile  
75004 Paris
01 42 77 08 64 
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

La Régalade d’un soir


C’est une table au fond du 14ème où l’on se bouscule pour obtenir sa réservation. C’est animé, agité, les habitués, les exposants de passage, les touristes et les gourmets s’y mettent à table.
Le menu unique à 34€ laisse présager de belles choses, même si l’on aurait pu opter pour les suppléments assez coûteux mais alléchants.
Avant même la prise de commande, on nous met sur table le fameux pâté maison accompagné de son pot de cornichons. L’attente est tellement longue que l’on est à deux doigts de le terminer. Bon, d’accord, il n’y a pas que l’attente, le pâté en lui-même est une réussite.

Attaquons les Entrées:

Royale de foie gras de carnard, bouillon crémeux de poireaux et cressons

Coquilles Saint-Jacques de Bretagne marinées à l’huile d’olive, citron, basilic et parmesan.

Pressé de lapin « retour de civet », oignon fane et salade de jeunes pousses


Les plats


Quasi d’agneau rôti à l’ail et au thym frais, pommes grenailles et pleurotes au jus
Poitrine de cochon fermier moelleuse de chez Ospital, couenne croustillante. Lentilles vertes cuisinées comme un petit salé.


Les desserts

Soufflé chaud au Grand Marnier
Petit pot de crème à la pomme, marmelade de pommes à la canelle, cookies à la pomme
Le fameux riz au lait de la maison
Crumble aux poires et éclats de noisettes torréfiées, sorbet maison

Au final, même s’il nous a fallu 1h entre notre arrivée et le service de notre premier plat, nous sommes ravis, tant le contrat du rapport qualité/prix est rempli. Un bistrot qui offre du goût dans les assiette, du plaisir au palais, de bons vins. Il faut dire que le maître de la bistronomie, Yves Camdeborde fût à l’origine de cette saga (oui, il existe deux autres adresses dont une récente), désormais aux mains de Bruno Doucet.


La Régalade
49, avenue Jean-Moulin
75014 Paris
M: Alésia, Porte d’Orléans & Porte de Vanves
01 45 45 68 58
La Régalade – St Honoré
123, rue Saint Honoré
75001 Paris
M: Louvre-Rivoli
01 42 21 92 40
La Régalade – Conservatoire
Hôtel de Nell
7-9, rue du Conservatoire
75009 Paris
Métro: Grands Boulevards.
01 44 83 83 60
Lundi-vendredi ; samedi (déjeuner) et dim.



Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Compagnie des vins surnaturels

L’établissement a ouvert ses portes il y a deux ans sous l’impulsion de l’équipe de l’Experimental Cocktail Club, qui comme son nom l’indique, est habituellement spécialisée dans les bars à cocktails.

L’ambiance feutrée, façon speakeasy et le service agréable rendent le moment délicieux, surtout si l’on est bien accompagné. La carte des vins est une promesse pour des dégustations surprenantes, surnaturelles mais souvent coûteuses. Les prix variant de 6 à 80€ le verre, on préfère donc choisir une bouteille – dont les moins chères se situent dans les 25€.

Pour savourer davantage le moment, demandez une table près de la cheminée et accompagnez cela d’un dessert de Jacques Genin. Si vous ne choisissez pas l’une des merveilles salées de la carte. Vos papilles vous remercient, votre invité est charmé.

7, rue Lobineau
75006 Paris.
09 54 90 20 20
Lundi-dimanche : 18h-2h
Métro : Saint-Germain des Prés
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Le Calbar à cocktails

La tendance des bars à cocktails connaît son essor dans une France si fière de ses vins. Ces bars arrivent donc avec leurs concepts décalés : speakeasy avec les bars du groupe Experimental (ECC), anciens bars à filles gardant leur ambiance sulfureuse (Orphée Privée, Le Dirty Dick), spécialisés dans certains spiritueux (Sherry Butt avec le whisky, Joséphine avec les vins et le whisky) et les bars à thématique comme le Calbar.

Christophe et Thierry vous accueillent, chemise sur le dos et baskets aux pieds mais sans pantalon… Une originalité qui donne le ton, ici pas de serveur hautin mais de la décontraction. Mais attention, pas dans le verre car ces deux-là ayant traîné leurs shakers dans les hôtels de luxe, ont du talent et des idées à revendre. Essayez donc le « Surprise me », à 2 reprises j’ai dégusté des cocktails surprenants et raffinés, collant à mes goûts et mon envie du moment.

Si vous voulez pousser encore plus la surprise le temps d’une soirée, je vous conseille le Stan & Walter Tour #1 w/ Le Calbar, en collaboration avec deux autres déjantés qui organisent des soirées dans leur bus magique. Un tour de Paris qui promet quelques folies!

Le Calbar
82 rue de Charenton
75012 Paris
Lundi – vendredi: 15h – 1h30
Samedi : 17h-1h30
https://www.facebook.com/lecalbar

Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

L’Atelier Rodier

Cet atelier a la particularité d’être tenu par 2 chefs qui ont fait parcours commun dans des établissements de renom: le colombien Santiago Torrijos et le congolais Destin Ekibat. Ce premier dont le poste de cuisine positionné derrière une vitre qui fait face à la salle, surveille tout ce qui se passe. Et il a l’œil, lorsque le serveur tarde à venir nous accueillir, c’est le chef qui sort de sa cuisine; lorsque notre voisine de table n’est pas charmée par son plat, le chef sort encore de sa cuisine, estime que c’est gênant pour eux et lui apporte un autre plat… rien que ça.
Notre goût de l’aventure nous pousse une fois de plus à tester le menu découverte à 55€. Après une tapenade délicieuse pour patienter, nous goûtons une mousse de panais et piment d’espelette,
image
un foie gras et marmelade de betteraves, un lieu jaune avec saint-jacques, petits légumes et girolles,
image
une joue de bœuf braisée et pommes de terre,
image
une assiette de fromage (un comté qui manque d’intérêt). Vient un pré-dessert servi avec des excuses pour l’attente, mais sans présentation: nous tranchons pour un sorbet au kiwi.
Enfin, nous clôturons ce repas par une tarte au citron façon cheesecake déstructuré, chocolat blanc, meringue moelleuse, sorbet menthe. Original.
image
J’ai aimé
La cuisine bien exécutée malgré un manque de prises de risques, bien qu’au final le rapport qualité/prix soit séduisant.
Côté déco, on est dans le papier peint fifties, porte des toilettes d’époque, grandes photos modernes, c’est lumineux et ça nous plaît !
J’ai moins aimé
Le serveur qui renverse du vin dans le plat sans s’excuser et une salle très bruyante (exacerbée par les rires de la clientèle féminine nombreuse ce soir-là) et qui nous empêche pratiquement de nous entendre.
Le Bilan
A refaire pour tester la formule déjeuner à 18€ seulement !
L’Atelier Rodier
17 rue Rodier
Paris, France 75009

Tel : 01 53 20 94 90

atelier.rodier@gmail.com 
Déjeuner : Jeudi et Vendredi (12h00-14h30)

Dîner : Du Mardi -Samedi (19h00-23h00)
M: Cadet, Notre-Dame de Lorette, Anvers 
https://www.facebook.com/AtelierRodierRestaurant


Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande