Restaurant à Paris

Apéro sur Seine

Les travaux de la ville de Paris pour réaménager les berges de Seine entre la Tour Eiffel et le Musée du Louvre, ont enfin abouti. Ouvertes au public depuis ce mois de juin, vous pourrez profiter de 2,3km de promenades, installations sportives, artistiques, jardins flottants, espaces de repos et même restauration.

Une initiative qui permet aux piétons de se réapproprier l’espace et au premier coup d’œil, c’est une vraie réussite. Je me suis vue quelques instants au bord de la Spree à Berlin, très festif, où des tas de lieux insolites prennent place.

Ne pas utiliser sans autorisation

J’ai pour ma part, profité d’un samedi ensoleillé pour découvrir les installations du Port du gros Caillou, démarrant à quelques mètres de la Tour Eiffel. La promenade aidant, il faut bien reprendre des forces. Je vous conseille « En attendant Rosa« , un ersatz de « Rosa Bonheur », le bar bobo des buttes Chaumont, installé dans un contenair -comme beaucoup d’installations ici-, entre le Pont de l’Alma et des Invalides.

Ne pas utiliser sans autorisation

 Ici vous pourrez déguster du rosé (20€ les 75cl) ou des sodas (3€), de la tapenade au figues (6€) ou encore des hot-dogs (6,50€). Et attention, on ne s’assied pas n’importe où : LE bon plan c’est de choisir les gros coussins de billes derrière les tables et qui font face à la Seine. Bien installés, pour peu que le soleil vienne vous chatouiller, vous ne décollerez plus ! Ambiance guinguette chic, le service est sympathique, du moins pour le moment et le bar ferme à 23h. On nous informe même que le lieu devrait fermer à la fin de l’été, le temps de mettre en place une terrasse fermée pour l’hiver.

Si la soirée est déjà bien attaquée, il y a de multiples options pour continuer la fête: 
Ne pas utiliser sans autorisation

  • Commencez par le Faust, une terrasse gigantesque et un resto qui se situent aux pieds des escaliers du Pont Alexandre III et accueille des évènements artistiques, comme le Brunch Bazar. Fermeture à 1h.
Ne pas utiliser sans autorisation
  • Ou bien faites seulement quelques pas depuis « En attendant Rosa » pour vous rendre au Flow, le bar mitoyen qui lui ferme à 2h et possède également une jolie terrasse.

Parmi les immanquables, il faudra tester les Zzz, des espaces à réserver gratuitement pour 1h30 de sieste, le camion Omnivore ou le food-truck Mozza&Co!

Les Berges de Seine sont une vraie révolution pour l’Ouest parisien, d’ordinaire très calme et qui manquait jusque là cruellement de lieux et évènements festifs. Plus chics que Paris Plage, ces installations ont le bon goût de pouvoir satisfaire sportifs, flâneurs, gourmands, fêtards…. Ces espaces ouverts seront, sans aucun doute, les spots de l’été des Parisiens.

Infos : http://lesberges.paris.fr/

Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Edit du 14/04/14

« En attendant Rosa » se déclinera bientôt façon barge, Rosa Bonheur sur Seine est en cours de construction et devrait ouvrir à la fin du printemps, juste en face! Surveillez @rbseine et Facebook.


Balade gustative dans le Marais

Le quartier parisien historique du Marais abrite de nombreux commerces ouverts le dimanche, qui sont en plus de merveilleuses adresses gourmandes.


Je vous invite à me suivre, tout d’abord chez Sacha Finkelsztajn, une boulangerie, traiteur de spécialités yiddish, on y mange des bereks (beignets au chèvre) ou des sandwichs au pastrami. Les vitrines proposent tarama, hareng mariné, salade cuite au poivron, pâté de foie. On sourit lorsque la responsable dont l’accent typique confirme l’authenticité de la boutique, offre des biscuits à un couple qu’elle trouve « bien charmant ».

La boutique jaune

Faisons quelques pas et découvrons la vitrine de l’Alimentari, un nouveau restaurant italien dont la décoration industrielle et les carreaux blancs nous attirent l’oeil, ça respire la gourmandise, on y voit de belles charcuteries, de la limonade artisanale et de jolis sachets de pâtes. On repassera sans doute y manger.

L’Alimentari, 6 rue des Ecouffes

Mais allons un numéro plus loin, à la Maison David, une boucherie, charcuterie casher ouverte depuis plus de 30 ans et qui regorge de trésors. Les passants entrent pour quelques tranches de pastramis et en repartent immanquablement avec tout un tas de produits que Michel Kalifa, leur aura fait goûter. Pâté de tête, inévitable pastrami, pickel, boutargue, harengs marinés, saumon fumé. On s’y régale mais la note est salée !

Maison David

Enfin, terminons ces dégustations par une note sucrée chez l’un des meilleurs glaciers parisiens, évidemment italien, Pozzetto. La boutique est limitée en places assises, la carte assez courte car toujours de saison mais ça vaut le coup d’attendre, la glace est savoureuse et sucrée à juste mesure.

Glace poire, fraise « Pozzetto »
Sacha Finkelsztajn
La boutique jaune
27 rue des Rosiers
75004 Paris
Maison David
Michel Kalifa
6, rue des Ecouffes
75004 Paris
39 Rue du Roi de Sicile  
75004 Paris
01 42 77 08 64 
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

La Régalade d’un soir


C’est une table au fond du 14ème où l’on se bouscule pour obtenir sa réservation. C’est animé, agité, les habitués, les exposants de passage, les touristes et les gourmets s’y mettent à table.
Le menu unique à 34€ laisse présager de belles choses, même si l’on aurait pu opter pour les suppléments assez coûteux mais alléchants.
Avant même la prise de commande, on nous met sur table le fameux pâté maison accompagné de son pot de cornichons. L’attente est tellement longue que l’on est à deux doigts de le terminer. Bon, d’accord, il n’y a pas que l’attente, le pâté en lui-même est une réussite.

Attaquons les Entrées:

Royale de foie gras de carnard, bouillon crémeux de poireaux et cressons

Coquilles Saint-Jacques de Bretagne marinées à l’huile d’olive, citron, basilic et parmesan.

Pressé de lapin « retour de civet », oignon fane et salade de jeunes pousses


Les plats


Quasi d’agneau rôti à l’ail et au thym frais, pommes grenailles et pleurotes au jus
Poitrine de cochon fermier moelleuse de chez Ospital, couenne croustillante. Lentilles vertes cuisinées comme un petit salé.


Les desserts

Soufflé chaud au Grand Marnier
Petit pot de crème à la pomme, marmelade de pommes à la canelle, cookies à la pomme
Le fameux riz au lait de la maison
Crumble aux poires et éclats de noisettes torréfiées, sorbet maison

Au final, même s’il nous a fallu 1h entre notre arrivée et le service de notre premier plat, nous sommes ravis, tant le contrat du rapport qualité/prix est rempli. Un bistrot qui offre du goût dans les assiette, du plaisir au palais, de bons vins. Il faut dire que le maître de la bistronomie, Yves Camdeborde fût à l’origine de cette saga (oui, il existe deux autres adresses dont une récente), désormais aux mains de Bruno Doucet.


La Régalade
49, avenue Jean-Moulin
75014 Paris
M: Alésia, Porte d’Orléans & Porte de Vanves
01 45 45 68 58
La Régalade – St Honoré
123, rue Saint Honoré
75001 Paris
M: Louvre-Rivoli
01 42 21 92 40
La Régalade – Conservatoire
Hôtel de Nell
7-9, rue du Conservatoire
75009 Paris
Métro: Grands Boulevards.
01 44 83 83 60
Lundi-vendredi ; samedi (déjeuner) et dim.



Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

L’Atelier Rodier

Cet atelier a la particularité d’être tenu par 2 chefs qui ont fait parcours commun dans des établissements de renom: le colombien Santiago Torrijos et le congolais Destin Ekibat. Ce premier dont le poste de cuisine positionné derrière une vitre qui fait face à la salle, surveille tout ce qui se passe. Et il a l’œil, lorsque le serveur tarde à venir nous accueillir, c’est le chef qui sort de sa cuisine; lorsque notre voisine de table n’est pas charmée par son plat, le chef sort encore de sa cuisine, estime que c’est gênant pour eux et lui apporte un autre plat… rien que ça.
Notre goût de l’aventure nous pousse une fois de plus à tester le menu découverte à 55€. Après une tapenade délicieuse pour patienter, nous goûtons une mousse de panais et piment d’espelette,
image
un foie gras et marmelade de betteraves, un lieu jaune avec saint-jacques, petits légumes et girolles,
image
une joue de bœuf braisée et pommes de terre,
image
une assiette de fromage (un comté qui manque d’intérêt). Vient un pré-dessert servi avec des excuses pour l’attente, mais sans présentation: nous tranchons pour un sorbet au kiwi.
Enfin, nous clôturons ce repas par une tarte au citron façon cheesecake déstructuré, chocolat blanc, meringue moelleuse, sorbet menthe. Original.
image
J’ai aimé
La cuisine bien exécutée malgré un manque de prises de risques, bien qu’au final le rapport qualité/prix soit séduisant.
Côté déco, on est dans le papier peint fifties, porte des toilettes d’époque, grandes photos modernes, c’est lumineux et ça nous plaît !
J’ai moins aimé
Le serveur qui renverse du vin dans le plat sans s’excuser et une salle très bruyante (exacerbée par les rires de la clientèle féminine nombreuse ce soir-là) et qui nous empêche pratiquement de nous entendre.
Le Bilan
A refaire pour tester la formule déjeuner à 18€ seulement !
L’Atelier Rodier
17 rue Rodier
Paris, France 75009

Tel : 01 53 20 94 90

atelier.rodier@gmail.com 
Déjeuner : Jeudi et Vendredi (12h00-14h30)

Dîner : Du Mardi -Samedi (19h00-23h00)
M: Cadet, Notre-Dame de Lorette, Anvers 
https://www.facebook.com/AtelierRodierRestaurant


Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Un sémillant brunch

La rue de Seine était déjà fort bien dotée avec Fish la boissonnerie, un bar à vins et Cosi, une sandwicherie italienne, tous deux dirigés par un américain et un néo-zélandais. Cette fine équipe a ouvert depuis quelques mois un brillant bistrot, Semilla (graine en espagnol).

Le dimanche, Semilla propose un brunch très réussi dans sa grande salle au style industriel avec cuisine ouverte. Une formule propose donc pour 15€ la base du brunch avec boisson chaude, pain et confitures et jus de fruit. Basique et un peu chiche mais l’intérêt est de choisir des suppléments parmi les plats proposés.

Ce jour, nous avons opté pour la crème glacée courgette, chèvre frais, menthe (5€), frais et léger. Mais aussi un oeuf mollet, cèpes, fèves au lard (12€), somptueux; une belle assiette de fromage (10€) et une crêpe aux figues fraiches (5€). Tout est délicat, les produits frais, de saison, bio, bien exécutés et l’équipe est jeune, agréable et souriante.

A refaire ? Absolument !

Semilla
54, rue de Seine
75006 Paris
Tél: 01 43 54 34 50
M: Mabillon
https://www.facebook.com/semillaParis


Agrandir le plan

Yam’tcha

Découverte d’une table parisienne tenue par la chef Adeline Grattard. Carte blanche, surprise, Yam’tcha nous a proposé ce midi-là une soupe de cressons et oursins, très fins, suivi d’une St Jacques et pommes de terres sautées au wok, une Coucou de Rennes tendre et absolument raffinée ou encore un bar plein de saveurs. Nous avons opté pour l’accompagnement vins + thé, à l’aveugle.

Le menu s’est déroulé tel un balais avec une cuisine délicate et une alliance des mets parfaits.

Yam’tcha
4, rue Sauval
75001 Paris 
01 40 26 08 07
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Gregory Marchand, le Frenchie qui a de l’avenir…

Allons à l’essentiel, Frenchie propose une cuisine bistronomique, par essence moderne et raffinée. Il est certain que cette cuisine élitiste ne plait pas à quiconque. Soit. J’ai été emportée par l’exécution parfaite des plats, l’harmonie des saveurs, le choix des herbes et condiments qui font la différence et les produits de grande qualité.

Le choix se limite à 2 entrées/2 plats/2 desserts. Une volonté du chef, Gregory Marchand, Nantais ayant balladé son talent entre New York et Londres (Jamie Olliver), de coller à la saison en proposant des plats au jour le jour.

L’ambiance de la salle boisée est chaleureuse, le service agréable et les sommeliers très professionnels. Face à ce succès, Frenchie ouvre donc son bar à vin juste en face, le 21 juin. L’occasion de fêter la musique avec un groupe de jazz tout en dégustant du vin… gratuitement !

Gnuddi, girolles, petits pois, épinard sauvage

Frenchie
Menus 24-28 € (midi), 34-38 € (soir).
5, rue du Nil
75002 Paris
M: Réaumur Sébastopol, Sentier, Bonne Nouvelle
Tel : 01 40 39 96 19
http://www.frenchie-restaurant.com
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

L’Agrume: pas qu’un zeste de talent !

Dans une petite salle dont la déco manque de charme, le chef propose une cuisine de bistrot moderne et raffinée. J’ai opté pour le Menu dégustation (37€ qui les valent), danse des saveurs.

Préférez les places au comptoir avec vu sur les tours de magie du chef, il émince, cuit, assaisonne, dresse sous vos yeux, le temps d’une bouchée, tout a déjà disparu. Franck Marchesi-Grandi a de quoi être pro, il est passé, entre autres, par les cuisines du Plaza Athénée. L’accueil est chaleureux.

Bon malheureusement, rien n’est parfait, les desserts ne sont pas son fort. Quel regret de finir sur cette boule de mousse au cacao sans intérêt…. Je préfère oublier et revenir pour déguster la carte prometteuse, notamment le Filet de boeuf poêlé avec artichauts “poivrade” et pommes grenailles.

Menu de l’Agrume
Thon rouge mariné – Avocat – Radis et Orange sanguine
L’Agrume 
15 rue des Fossés-Saint-Marcel
75005 Paris
01 43 31 86 48
M: Les Gobelins
Fermé dimanche et lundi
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande