Je vous conseillais il y a quelques semaines la fameuse soirée annuelle du Fooding, cette fois-ci nommée Clan des Madones et mettant à l’honneur femmes chefs, vigneronnes, sommelières pour 3 soirées d’exception.

Il aura fallu s’accrocher, à 2 reprises, pour obtenir ces places si convoitées, toutes vendues en quelques secondes, une prouesse digne d’une réservation pour un concert de… Madonna !

Armés de nos billets, le Fooding nous donnait donc rendez-vous dans un énigmatique parking de la rue Vaugirard où nous avons été accueillis par un verre de La Dilettante servi par Catherine Breton elle-même. Et la burratta de la Buvette, servie avec son huile et une pointe de vanille, nous met déjà en émoi. Crémeuse, peut-être même magnifiée par une pointe de crème, savoureuse mise en bouche.

Dégustation des vins dans l’entrée du garage
Burrata, huile, vanille, poivre vert
Camille Fourmont, La Buvette (Paris 11e)
Lotte rôtie sur l’arête, shitakés, sauce XO
Adeline Grattard, Yam’tcha (Paris 1er)

Biscuit sablé, double citrons, double meringues
Céline Mingam, Le Galoubet (Arles)

Une fois encore nous avons eu la joie de dîner façon fooding, dans un lieu inattendu, sur de grandes tablées partagées avec des inconnus, couvertures sur le dos, dans une atmosphère euphoriquement bonne enfant.

Du verre à l’assiette, la reconnaissance des femmes se démocratise. Si le guide du Fooding s’interroge si la cuisine a un sexe, on peut dire que les femmes du clan on du cran.

Désolée pour la piètre qualité des photos faites au téléphone.

Laisser un commentaire