Où et quoi manger au Mexique ?

Tacos, burritos, enchiladas… que manger au Mexique ? Si vous êtes perdus, je vous emmène en road trip à travers le Mexique et ses spécialités régionales. Puebla, Veracruz, Mexico, c’est parti !


Puebla



Mon premier repas attablé fût sans doute l’un de mes meilleurs repas mexicains que j’ai pris, simple mais bon. Dans un petit resto-cantine du centre de la jolie ville de Puebla, entrée en matière avec les tacos, les piments et l’avocat, la base de la cuisine mexicaine !

Restaurant « Las Ranas« . Av 2 Poniente 102 Centro Histórico, 72000 Puebla

La bière

Les bières mexicaines sont réputées à travers le monde, la Victoria de Modelo que j’ai goûtée est une lager qui contient seulement 4% d’alcool.

Où et quoi manger au Mexique ?
Où et quoi manger au Mexique ?


Après la visite du très exhaustif aquarium de Veracruz, le plus grand d’Amérique latine, pose détente avec une Corona, c’est l’une des bières mexicaines les plus connues à travers le monde.



J’ai tout d’abord été attirée par ce restaurant recommandé par le Lonely Planet pour sa jolie déco. A la carte, un plat typique de la région : les chiles en nogada. Ce sont des piments verts que l’on farcit de viande hachée et de fruit secs, nappés d’une sauce aux noix et de grenades. Des locaux nous l’avaient chaudement recommandé, curieux nous avons goûté et le tout est surprenant ! Deuxième spécialité : le mole poblano. Un plat que même Wikipedia a du mal à définir tant il comporte d’ingrédient. Mais grosso modo, c’est une sauce marron à base de cacao et de raisins secs.

Où et quoi manger au Mexique ?
Chiles en nogada
mole
Mole Poblano

Restaurant « Meson Sacristia de la Compania« , 6 Sur 304, Callejon de los Sapos, Puebla

Veracruz

Attirée par les stands de rue qui vendent de la mangue, j’ai commandé ce gobelet pensant que c’était une sorte de smoothie. Il s’agit en fait d’une glace mais arrangée avec un mélange d’épices plutôt salé, ce qui surprend au début.


Où et quoi manger au Mexique ?


Blogueuse surprise en pleine #pornfood



Streetfood


Bien plus qu’en France où le phénomène très chic des food-trucks prennent du terrain, le Mexique est connu pour sa « street food ». Un petit étal, quelques tabourets en plastique et vous voilà dans un restaurant de fortune ! Vous y mangerez des tortillas avec de la viande ou bien souvent du porc, pimenté et agrémenté d’oignons. Et le tout pour quelques pesos. Un régal…


Où et quoi manger au Mexique ? Où et quoi manger au Mexique ?


Où et quoi manger au Mexique ?


Les Marchés


Comme dans la majorité des pays étrangers, les marchés sont des lieux authentiques que j’apprécie car on y côtoie de véritables autochtones venus faire leurs courses. Les marchés mexicains proposent évidemment d’importantes variétés de piments. Jalapeño, habanero, chipotle, poblano, guajillo, tabasco : comment s’y repérer ? Voici un tableau qui détermine le degré de « piquant » d’un piment sur l’échelle de Scoville.


Où et quoi manger au Mexique ? Où et quoi manger au Mexique ?


les marchés



Oaxaca

Ancienne colonie aztèque, Oaxaca est tout à la fois un berceau pour les artistes, l’artisanat et la cuisine. J’y ai dégusté la meilleure margarita de ma vie, depuis le toit-terrasse du restaurant

Où et quoi manger au Mexique ?
Où et quoi manger au Mexique ?
Margarita
(c) Le pull de Marine

Terrasse du Restaurant Casa Crespo, Allende 107, Centro Historico, Oaxaca

Cette Mezcaleria aux allures de cabinet de curiosités propose des dégustations de Mezcal artisanal. Le mezcal est issu de l’agave dont il existe 3 qualités : le blanco (moins de 2 mois de repos en barriques), le reposado (2 mois à 1 an) et l’añejo (1 an minimum). Le lieu vaut le détour pour la déco et l’ambiance agréable procurée par un guitariste qui joue et chante le répertoire mexicain.

(c) Le pull de Marine


(c) Le pull de Marine
Mezcaleria « Los Amantes« , Allende 107, Oaxaca


Le marché d’Oaxaca permet également de s’asseoir pour se restaurer, au milieu des travailleurs et écoliers. Les plats sont très simples, avec comme toujours les déclinaisons de tortillas ou de simples bouillons aux pates, sans oublier le piment.

(c) le pull de marine
(c) Le pull de Marine
(c) le pull de marine
(c) le pull de marine


(c) Le pull de Marine


Campeche

En entrant dans ce café, je voulais renouer avec mes petits déjeuners continentaux : un peu de café et une tartine de pain et de beurre. Mais en voyant passer ces merveilles, il a bien fallu goûter !! La patronne des lieux, aussi élégante qu’adorable nous a fait découvrir certainement notre meilleur souvenir et ce de bon matin. Sur la photo de droite il s’agit en fait d’une galette dont la texture fait penser à la pomme de terre, recouverte d’une sauce tomate et de l’étrange fromage que l’on trouve là-bas.

Calle 10 o del Comercio (au niveau du 264), Campeche

Où et quoi manger au Mexique ?


(c) Le pull de Marine
chips mexicaines
Stand de rue de chips pimentées

Pour être tout à fait honnête, la cuisine mexicaine n’a pas été à la hauteur de mes espérances et de la réputation qui lui précède. Même en variant les modes et lieux de consommation, j’ai retrouvé inlassablement les mêmes galettes de maïs sous toutes les formes : à la vapeur, farcies, grillées, roulées… Malgré tout, l’inconditionnelle de la cuisine épicée que je suis, a été satisfaite !! Chips, salades, pâtes, viandes… absolument tout au Mexique est relevé par des épices.

Mandoobar

Les mandoos ce sont des petits raviolis coréens cuits à la vapeur. Cette adresse nichée au nord du 8ème arrondissement mérite largement le déplacement. Présentation des lieux.

Mandoobar - Paris

Un bar en U qui peut accueillir 12 personnes, une déco brute avec beaucoup de bois, un chef qu’on n’a pas trop envie de titiller (on l’a coupé au milieu d’une explication, c’est pas passé ^^), le cadre est posé.

Mandoobar, Paris

Choisissez l’une des 3 sortes de raviolis : boeuf, kimchi ou légumes et attendez le régal. Fermes et moëlleux à la fois, savoureux, on n’en fait qu’une bouchée!

Mandoobar, Paris

Mandoobar, Paris

Mandoobar, Paris

Mandoobar, Paris
Salade coréenne

Les prix
Raviolis entre 7 et 11€ pour 8 à 12 pièces
Tartares à 9-10€

J’ai aimé
Raffinement de l’assiette à la déco. Large préférence pour les raviolis au kimchi relevés juste comme il se doit. Je n’ai pas testé ceux aux légumes mais ils étaient appétissants. Ne pas rater non plus le tartare de thon rouge (pesé au gramme près) avec de la mâche et le goût qu’il faut : une véritable régalade.

J’ai moins aimé
Réservation forcée à 19h30 et sensation de léger malaise à l’attente de notre ami en retard, on sent qu’il faut que ça tourne.

Le bilan
C’est réussi et pas volé, ça me plaît ! On ne sort pas rassasié alors n’hésitez pas à goûter toute la carte.

Mandoobar
7 rue d’Edimbourg
75008 Paris
01 55 06 08 53

Ô Divin, l’expression de Mathieu Moity

tataki de canard
Tataki de canard, poivrons, framboises, piments
Ô Divin est une belle adresse qui fait son petit bout de chemin. Aux fourneaux, Mathieu Moity réalise une cuisine inventive tandis que le carte des vins nous laisse rêveuse. Dans la salle les bobos de la butte Chaumont.

Le tataki de canard ouvre le bal en douceur pour laisser place à une daurade royale dont la cuisson est parfaitement maîtrisée, crue à coeur, subtilement soutenue par les saveurs de noisette. Incontestablement, le plat phare de notre soirée.

Daurade royale, poireau, noisettes, sauce aux algues
Tombe, mozzarelle fumée, betteraves fumées

L’endive est ici travaillée de façon presque dépouillée et l’amertume rehaussée par du pamplemousse. Fallait oser !

Endive, cresson, pamplemousse
Carré d’agneau, jus au thé fumé, pomme, siphon de semoule
Ganache chocolat noir
Ganache chocolat noir, glace coin, coriandre, fève tonka
Mathieu Moity


Les Prix

Menu dégustation : 46€ amuse-bouche, 3 assiettes salées et dessert. En accord mets & vins (4 verres) 70€.
Menu du Chef : 60€ – amuse-bouche, 4 assiettes salées et dessert. En accord mets & vins (4 verres) 90€

J’aime

La très belle salle, ambiance cale de bateau chaleureuse. 

J’aime moins

C’est looooiin !! Bon surtout quand on habite dans l’ouest parisien, je reconnais. 
On n’aurait pas dit non à un 2ème dessert…

Le Bilan

Une agréable surprise pour moi, parfait rapport qualité/prix, il y a ce qu’il faut dans l’assiette. Assise à une table ovale pour 6, cette fois-ci, je reviendrai en tête à tête car le cadre s’y prête parfaitement.

35, rue des Annelets
75019 Paris


mardi – vendredi : midi et soir

lundi / samedi : soir uniquement 

01 40 40 79 41

Noël 2014 : Sélection de cadeaux gourmands

Dans un mois pile, c’est la fête que vous savez. Que ce soit au tonton gastronome ou à la petite soeur fondue de pâtisserie, selon moi, les cadeaux gourmands sont une valeur sûre pour ne pas se tromper ! Voici ma sélection de présents à commander dès maintenant pour les avoir au pied du sapin :

1.  Des pleurotes prêtes à pousser

Non, ce n’est pas un mutant mais bien des pleurotes qui sortiront de cette petite boite en carton après arrosage. Regardez la vidéo en timelapse, c’est impressionnant et rigolo, tout ce qu’on demande pour noël !

Prix : De 19,90€ à 29,90€
Où les trouver ? https://pretapousser.fr/

2. De beaux livres de cuisine

Chez les éditeurs, les collections cuisine ne manquent pas. Marabout, Hachette Cuisine, La Martinière, entre autres. Côté sucré, optez pour le livre de référence Felder, côté salé : les cours de la prestigieuse école de cuisine Ferrandi et côté beau livre de photos: « Le prolongement du geste » qui présente les ustensiles des plus grands chefs.

(c) Le pull de Marine

(c) Le pull de Marine

(c) Le pull de Marine


Pâtisserie ! L’ultime référence. Christophe Felder. Ed. La Martinière. 40,50€
Le Grand cour de cuisine Ferrandi. Hachette Pratique. 49,95€
Le Prolongement du geste. Laurent Dupond. Ed. Keribus. 29,90€

3. Un abonnement pour une box gourmande

Il y a du bon et du moins bon dans la déferlante des box gourmandes : la Bonne Box me semble assez qualitative avec un grand soin apporté aux produits sélectionnés. Pré-payez l’abonnement et une fois par mois, son chanceux destinataire reçoit un colis plein de merveilles. A l’intérieur : du sucré /salé digne d’épiceries fines (contrairement à d’autres box qui proposent des marques de grande distribution ou industrielles).

(c) Le pull de Marine

Prix : à partir de 29,99€ hors abonnement ou 27,50€ avec abo
Où la trouver ? La Bonne Box

4. De la truffe

Parce que c’est un met d’exception et que c’est très esprit de noël. En coffret avec diverses huiles, crèmes et pattes à la truffe. Autre option, avec un peu de plus de budget : optez carrément pour un chêne truffier dont vous recevrez une partie de la production en truffes !

Le pull de Marine

Prix : 61€ le coffret / à partir de 290€ le chêne
Où les trouver : Coffret Truffissime Olivier & Co / Chêne Truffier

5. Livre « plateaux-télé en séries »

Prenez 15 chefs comme Jean-François Piège, Grégory Marchand, Pierre Sang Boyer, Giovanni Passerinni; prenez 15 séries télé et mixez le tout, vous aurez des plateaux repas directement inspirés de Desperate Houswives (photo en-dessous), Dexter, Braquo, Game of Thrones… Le livre, qui pourrait faire office de plateau tellement il est grand, renferme de magnifiques photos très alléchantes.

(c) S. Bahic

(c) S. Bahic

Plateaux-télé en série. Ed.Contrepoint. A.Vacher, S.Mejanès, S.Bahic.
Prix : 29,90€
Où le trouver ? Chez les libraires indépendants ! Pour faire vivre les petits commerces, on regarde les stocks dispos chez les « vrais » libraires à proximité grâce à Place des Libraires et on passe le chercher avec ses petites jambes ! 🙂

6. Un abonnement à une box Thé

Chaque mois un nouveau cadeau-colis avec des saveurs de thé différentes. Thé Box ou Envouthé concoctent de jolis coffrets contenant thé, boules à thé et accessoires divers dans un univers graphique très élégant.

Le pull de Marine

Prix : Envouthé à partir de 19,90€ par mois / La Thé Box à partir de 18,90€ par mois
Où les trouver ? https://envouthe.com/ ou http://lathebox.com/

7. Un abonnement au mook 180°C

Ce mook (magazine-book) bi-annuel propose des reportages, interviews, portraits, recettes d’une qualité rare. Regardez cette tomate ! N’est-elle pas poétique à souhait ? L’avantage de ce magazine c’est son absence de temporalité : malgré le respect des saisons pour les recettes, il est toujours d’actualité car point de promo abusive.

Le pull de Marine

Prix : à partir de 39,80€ pour 2 numéros
Où le trouver ? 180°C

8. Des produits d’épicerie fine

Le chocolat noir Marou provenant du Vietnam et dont tous les foodies sont épris. Du miel de lavande Hédène purement français. Du whisky japonais Hibiki, Yamazaki ou Nikka. Ou des zestes de yuzu pour japoniser sa cuisine. Tous du meilleur effet !

Le pull de Marine

Le pull de Marine

Le pull de Marine
Le pull de Marine

Prix : chocolat 5,90€; miel 11,90€ ; whisky de 35€ à 380€, zeste de yuzu 10,40€
Où les trouver ? A La Grande Epicerie (38 rue de Sèvres, 75007 Paris) ou sur le site

9. Un atelier de cuisine

Pour apprendre le bon geste, offrez un atelier chez Lenôtre, à l’école de cuisine Ducasse ou encore une Master Class avec le pâtissier Christophe Michalak.

Le pull de Marine
Le pull de Marine

Le pull de Marine

Prix : Lenôtre à partir de 29€
Alain Ducasse de 70€ à 340€
Michalak : 260€
Où les trouver ? Ecole Lenôtre ; Ecole de cuisine Alain Ducasse; Master Class Christophe Michalak

10. Un robot KitchenAid

Parce que c’est l’accessoire que tous les cuisiniers doivent avoir dans leur cuisine, il pétrit, malaxe, monte la chantilly, bref il fait le boulot pour vous !

Le pull de Marine

Prix : à partir de 400€
Où le trouver ? chez Boulanger, par exemple

Clown Bar

Je rattrape enfin mon retard dans les billets avec le Clown Bar, testé en septembre et depuis, adopté par le tout-Paris gourmand !

Le talentueux Sven Chartier, chef de Saturne a ouvert cette seconde adresse qui ravit les gastronomes depuis l’été dernier. En cuisine, c’est Sota Atsumi qui régale nos papilles. Dans un décor de brasserie ancienne, dont le plafond est orné d’un clown et à deux pas du cirque d’hiver, on déguste une cuisine de bistrot moderne et très plaisante.

Clown Bar (c) Le pull de Marine
Veau, buffala, coque

Clown Bar (c) Le pull de Marine
Canard de Challans, purée de dattes

On pourrait trouver l’association terre-mer du veau/buffala/coque présomptueuse mais que nenni, c’est parfaitement équilibré, frais, une réussite !

Accompagné d’un pithiviers et de délicats artichauts, le canard de Challans est extrêmement tendre. Ne parlons pas du jus, goûteux comme il faut.

Clown Bar (c) Le pull de Marine
Chocolat, fruits rouges
Clown Bar (c) Le pull de Marine
Tarte au citron, sésame, miel


Clown Bar (c) Le pull de Marine
Pêche, fromage blanc, jasmin
Clown Bar (c) Le pull de Marine

La pêche, fromage blanc : un dessert très délicat et rafraichissant, ce qu’il faut pour clore un repas.

Les Prix

Grignotages : 6 -12€
Entrées : 11-15€
Plat : 18 – 26€
Desserts : 8 – 9€

J’aime

Le cadre, une belle salle de bistrot et l’été, la terrasse parfaite ! Le service, la convivialité des lieux, sans oublier la cuisine, belle, belle, belle.

J’aime moins

Rien à signaler

Le Bilan

Une belle adresse de bistrot avec un gros bonus: c’est ouvert le dimanche toute la journée !
Parfait rapport qualité/prix, la nouvelle table incontournable.
114 rue Amelot
75011 Paris
01 43 55 87 35
M : Filles du Calvaire

page Facebook

MAJ du 1/03/15


Pierre Sang on Gambey

Pierre Sang Boyer

En plein coeur de l’été, Pierre Sang Boyer ouvrait une deuxième table, à deux pas de son « Pierre Sang in Oberkampf ». Une ouverture discrète et pour cause, le chef nous disait réfléchir à la façon dont il allait articuler la carte de son nouveau « Pierre Sang in Gambey ». Vous avez donc du voir quelques clichés sur mon Instagram à quelques jours de cette ouverture. Le compte-rendu plus détaillé arrive enfin ici…

Pierre Sang Boyer
Maquereau, betterave sugar
Noodles, oeuf basse température, kimchi
Noodles, oeuf basse température, kimchi

Pierre Sang Boyer
Mandu coréen, sauce soja
Pierre Sang Boyer
Boeuf maturé basse température

Pierre Sang Boyer
Brebis
Pierre Sang Boyer
Crumble, beans, glace citron kalamanzi

Le menu s’articule en environ 6 plats pour 30€ (même si ce jour-là, la générosité du chef a poussé jusqu’à 8 portions) mais il semblerait que les tarifs aient changé… on aurait désormais 5 plats pour 49€. Les quantités et les produits servis restent à voir mais cela change considérablement la donne, à mon sens.

Pour en venir au fait : la cuisine de Pierre Sang, qui est autant en cuisine qu’à veiller sur la salle, marie à merveille deux univers que l’on pense pourtant si lointains. Résultat, on redécouvre des spécialités françaises avec des condiments asiatiques qui les métamorphosent. C’est surprenant et réussi !

Pierre Sang Boyer
Mandu coréen, sauce soja
Poulet croustillant, poireau
Poulet croustillant, poireau
Pierre Sang Boyer
Alcool de riz


Les Prix

49€ pour 6 plats

 

J’aime 

L’originalité de l’offre, l’aspect décontracté du restaurant, les grandes tables en bois qui permettent de venir avec sa bande de pote.

 

J’aime moins

J’avoue, je ne trouve pas !


Le Bilan

Accueil très agréable, le lieu est vivant, les assiettes soignées. Bon rapport qualité/prix, une adresse parfaite pour dîner entre amis.


6 rue Gambey
75011 Paris
19h – 23h30 du mardi au samedi

Salons Saveurs 2014 : gagnez vos invitations !

Le Salon Saveurs existe depuis plus de 15 ans et réunit chaque année les plus jolis producteurs et présente des produits du terroir français. Il s’établira sur 2 week-ends à la fin de cette année :

  • Du 19 au 23 novembre à la Porte de Versailles
Le Salon Saveurs des tendances foods présentera de nombreux produits d’épicerie fine, proposera des ateliers gourmands, des démonstrations de chefs, 100 exposants et pour se sustenter, entre deux dégustations de charcuteries, un village de food trucks.

Salon Saveurs des plaisirs gourmands

Gros avantage, vous pourrez assister à des Master Class de chefs renommés comme Amandine Chaignot ou le pâtissier Christophe Felder. Pouvoir profiter des conseils et recettes de tels professionnels, ça reste un sacré privilège donc je ne me priverai pas !

Salon Saveurs 2014

  • Du 5 au 8 décembre à l’espace Champerret
Le Salon Saveurs des plaisirs gourmands est dédié aux beaux produits, avec 350 producteurs de nos terroirs mais aussi un pavillon entièrement dédié aux produits italiens. Le marché de noël est parfait pour prévoir ses repas de fin d’année ou bien pour faire ses achats cadeaux.

Ainsi l’an dernier, j’ai pu y déguster le fameux beurre Bordier qui fait le bonheur des restaurateurs. Mais aussi de délicieuses huiles d’olive bio. Si vous cherchez quel champagne sabrer pour les fêtes, ce sera l’occasion de faire votre choix.

salon saveurs des plaisirs gourmands

________________________________________________________________________________
Le blog vous offre 25 invitations pour chacune des 2 éditions du Salon Saveurs

Pour gagner votre invitation, il vous suffit :

  • d’aimer la page Facebook Le pull de Marine
  • de m’envoyer un message privé sur Facebook indiquant votre adresse e-mail
Je réaliserai un tirage au sort le vendredi 17/10 à midi. Les gagnants seront annoncés sur la page Facebook.
________________________________________________________________________________
Bonne chance !

Brunch au Renaissance hippodrome de Saint-Cloud

A deux pas de Paris, nous avons testé avec Elodie du blog Vive les bons plans, le brunch « Hipp & Green » de l’hôtel Renaissance Paris Hippodrome de Saint-Cloud. En réalité situé à Rueil Malmaison, l’hôtel jouit d’un très joli cadre.

(c) Le pull de Marine
(c) Le pull de Marine

Le chef David Crenn, membre des Toques Blanches y propose un brunch, organisé sous forme de buffet, qui comporte tout ce qu’il se doit : viennoiseries, salades, saumon, sushis, grillandes, plateaux de charcuteries, fromages..

(c) Le pull de Marine
Le bar de l’hôtel
(c) Le pull de Marine
(c) Le pull de Marine
Le buffet

(c) Le pull de Marine

(c) Le pull de Marine

Les Prix

59€ par adulte, 30€ pour les moins de 12 ans

=> Le bon plan : En réservant votre brunch au 01 47 77 64 64, mentionnez « Le pull de Marine » et profitez d’une remise de 15% sur votre brunch (valable jusqu’au 31/12/2014)

J’aime 

La salle spacieuse, fleurie et élégamment décorée. Le buffet qui propose de larges choix de sucré et de salé.

 

J’aime moins

Devoir montrer patte blanche à chaque porte.

Le Bilan

A refaire dès le retour des beaux jours pour profiter de la terrasse et sa jolie piscine.

Brunch restaurant le H
Tous les dimanches de 12h à 16, sur réservation uniquement

Hôtel Renaissance Paris Hippodrome de Saint-Cloud
123 rue du Lieutenant Colonel de Montbrison
92500 Rueil Malmaison

Instafood selection #1

Instagram est un formidable outil de contemplation dont certains utilisateurs savent parfaitement se servir : jolies compositions, assiettes colorées, nouveautés food… Je vous propose de découvrir 10 comptes qui m’inspirent : 5 professionnels du secteur et 5 photographes. A vos mirettes !

#Instafood pros

gootdfood


RP chez Ladurée le jour, blogueuse le reste du temps, Delphine Neto propose toujours de jolies photos appétissantes sur son compte. Cliquez, vous verrez !

Com_Agroalimentaire

Chargée de communication dans la gastronomie, Marion Delanchy, fait un formidable travail de veille dans la grande distrib et traque les nouveaux packagings.


bettymarais

Betty fait du conseil en communication auprès de chefs et voyage à travers l’Europe pour goûter ce qui se fait de meilleur. Voyage et gastronomie au programme, donc !

Valdel

Chef de production pour les évènements Omnivore et auteur de littleblackbookparis.com, Valentine Delagarde semble être également une spécialiste des bars à cocktails.


#Instafood photographes

achickeninthekitchen

Laurent Dupond est photographe mais il blogue aussi talentueusement sur A chicken in the kitchen. Ses photos m’inspirent l’évasion et la gourmandise. Pas vous ?

virginiegarnier

Virginie Garnier a publié ses photos dans les livres de Julie Andrieu ou le récent Glaces by Glazed. Son compte Instagram reflète son talent.

Je triche un peu car Coralie n’est pas photographe mais styliste culinaire, deux métiers complémentaires. Mais bon, elle parvient si bien à rendre des carottes sexy… Vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil à son blog.



Mes photos n’arrivent pas à la cheville des Instagramers ci-dessus mais vous pouvez quand même me
suivre par ici : instragram.com/lepulldemarine

********

Edit : il semblerait que certains comptes Instagram soient privés, j’ai donc retiré les photos mais laissé les liens afin que leurs propriétaires décident eux-même si vous pouvez les suivre ou non…


#Instafood Pro

eliseeliz
Elise est consultante en communication art de vivre & gastronomie et court les bonnes adresses : patisseries, chocolatiers, présentations presse, elle est sur le qui vive !


#Instafood Photographes
Photographe culinaire, Annabelle Schachmes a publié récemment le livre « We love street food »


sbiteau

Stéphanie Biteau est photographe culinaire, depuis peu elle est aussi à la tête d’un atelier nommé Cookcooning qui abrite des dîners, shootings et ateliers privés… Elle vole de La Marine d’Alexandre Couillon à la table de Sang Hoon Degeimbre et livre les coulisses des plus grandes cuisines du moment.

Golden Blog Awards

Je participe aux Golden Blog Awards qui élisent les meilleurs blogs français selon des catégories. Au-delà du challenge, il s’agit d’une belle visibilité pour ce petit blog. Si vous me lisez et que vous aimez, vous pouvez donc voter à ce lien pour élire Le pull de Marine dans la catégorie Gastronomie : http://www.golden-blog-awards.fr/blogs/le-pull-de-marine.html
N’hésitez pas à le rajouter à vos favoris et à voter tous les jours !

Golden blog awards gastronomie
J’ai beaucoup de retard et m’engage à poster de façon plus assidue, j’ai déjà 2 chroniques de restaurants en attente… mais vous pouvez suivre mes aventures plus régulièrement sur Instagram.

Instagram Le pull de Marine