La Grenouillère d’Alexandre Gauthier

J’ai vu Alexandre Gauthier pour la première fois en conférence au fabuleux festival Omnivore échanger avec Michel Bras. Sa vision tellement novatrice du métier de chef m’avait alors intriguée. Un magnifique film présentait l’univers du chef et son auberge si sombre mais si paisible, située en pleine nature à Montreuil-sur-Mer.
Comment parler donc de l’émotion si forte que m’a procurée sa cuisine ? De l’architecture atypique de son restaurant ? De ce moment si doux et hors du temps que j’y ai vécu ?

Si Alexandre Gauthier fût l’un des premiers chefs à apposer sur son menu un appel à la discrétion aux photographes en herbe qui mitraillent les plats qui leurs sont servis – et dont je fais bien évidemment parti sinon point de blog-, je comprends désormais pourquoi.

Voici donc, quelques plats seulement, pour que chacun garde la surprise d’un tel moment à la Grenouillère et puisque de telles photos ne restitueront jamais les émotions ressenties.

La Madeleine-sous-Montreuil
Entrée : fraise verte

La Madeleine-sous-Montreuil
Melon, tourteau
La force d’Alexandre Gauthier, qui explique pourquoi le petit monde de la gastronomie le proclame chef le plus novateur de sa génération, réside dans le fait de toujours surprendre, d’être en décalage permanent. Ça commence avec un menu que l’on vous apporte froissé, ça continue avec des couteaux littéralement crus dans votre assiette, puis des grenouilles à-manger-avec-les-doigts-s’il-vous-plaît ! Ou l’art de faire vivre l’expérience du fast-food dans un étoilé à ses clients. Ce qu’il faut de rock’n’roll à une technique indéniablement maîtrisée.

Couteau de plongée, girolles

La Madeleine-sous-Montreuil
Grenouille meunière
La Madeleine-sous-Montreuil
Raviole jaune – citron confit, anchois
La Madeleine-sous-Montreuil
Lait, reine des prés

Ces délicates petites perles de lait parsemées de fleurs de dilatent une fois sur la langue.


Les Prix

Au dîner 
Menu en 11 services 120€ / forfait 5 verres de vins 65€ 
Menu en 9 services (sans le couteau et la grenouille) 90€
Carte : Entrées 30-35€ / Plats : 45-50€ / Plateau de fromages : 15€ / Desserts : 12€

J’aime

* Le cadre de cette auberge redessinée en 2003 par l’architecte Patrick Bouchain, un écrin atypique, poétique, en pleine nature. 
* La lumière qui se tamise au fil du coucher du soleil pour ne laisser apparaître que de simples fils suspendus pour mettre en lumière les plats.
* Le service, léger comme il faut, professionnel et très attentionné. 
* Enfin, la cuisine, parfaite en tous points.

J’aime moins

Puisqu’il faut bien trouver un hic, nous avons parfois manqué de temps pour souffler entre 2 plats.

Le Bilan

Mon coup de coeur de l’année. Y retourner, vite.

19 Rue de la Grenouillère, 
62170 La Madelaine-sous-Montreuil
03 21 06 07 22
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Garance, Saint-Dominique

J’ai atterri chez Garance un soir d’envie de resto de dernière minute. A vrai dire, je m’attendais à un repas assez classique… mais quelle claque ! Du raffinement signé Guillaume Iskandar, ancien de l’Arpège et de Septime. Un joli travail des poissons et crustacés, sans parler des légumes accompagnant le cochon de lait, croquants, savoureux, juteux comme il faut.

Guillaume Iskandar
 Velouté de laitue, raifort, faisselle fermière

Guillaume Iskandar
Homard, carottes petits pois et bouillon gingembre framboise

Guillaume Iskandar
Couteaux, framboise

Guillaume Iskandar
Asperge blanche, coques, chorizo
Guillaume Iskandar
Fregola sarda, girolles, émulsion au foin, trompettes de la mort séchées
Guillaume Iskandar
Lotte, caviar d’aubergine, jus de groseille
Guillaume Iskandar
Cochon de lait, émulsion au cidre
Guillaume Iskandar
Accompagnement légumes de saison
Guillaume Iskandar
Abricot rôti, amandes

Les Prix

Plutôt raisonnables au déjeuner (menus à 34€ et 65€), les prix gonflent au dîner : autour de 40€ le plat tandis que le menu (annoncé à 5 plats mais nous avons goûté 8 portions) est à 65€.

 

J’aime 

L’accueil et le service parfaits, la cuisine légère. On y croise des « beautiful people ».

 

J’aime moins

L’aspect trop chic, à mon goût, de la déco et ses grandes nappes blanches. Mention spéciale pour les luminaires en forme de poitrine féminine.

Le Bilan

Parfait pour un dîner en tête à tête. 

Garance
34 rue Saint-Dominique
75007 Paris
01 45 55 27 56
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

La Passerelle, version péniche du Perchoir à Boulogne

Face au succès du Perchoir, le rooftop de l’été dernier, situé à Ménilmontant, les propriétaires viennent d’ouvrir une péniche sur les quais de Seine, à Boulogne.

La Passerelle, Boulogne
A quelques pas de Canal+, La Passerelle qui tient son nom de la véritable passerelle d’avion qui permet d’accéder à la péniche, promet d’être le spot de l’été pour les apéros.

Déco identique qu’au Perchoir, grandes tentures, canisses… le tout est très exotique et appelle à l’évasion. Sur les tables perchées on admire les canoës qui passent et l’on profite du coucher de soleil.

La passerelle, version péniche du Perchoir
Le hic ? Les prix.
Aberrants ! Pour preuve : la simple bière bouteille coûte 9€, la bouteille de rosé est à 32€… 
Alors certes, le cadre est incroyable mais payer ce tarif prohibitif est-il vraiment justifié ?
La Passerelle, version péniche du Perchoir

52 quai du Point du Jour
92100 Boulogne
Lundi-dimanche : 12h-00h45

01 46 20 49 44
reservation@lapasserelle-boulogne.fr

Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Quoi et où manger en Israël ?

Je vous emmène en voyage pour découvrir la cuisine Israélienne, de Tel Aviv à Jérusalem, en passant par la Mer Morte.
Israël revendique la création du houmous avec son voisin le Liban mais on mange aussi, dans ce tout petit pays, une cuisine riche, inspirée de tout le Moyen-Orient : pois chiches, aubergines et fruits gorgés de soleil…


Tel Aviv

Quoi et où manger en Israël ?

Quoi et où manger en Israël ?
Puaa est l’un de ces jolis petits restos où la déco nous plaît autant que l’assiette. Plus encore lorsqu’on peut acheter cette déco !

Le shnitzel est un poulet pané, un plat traditionnel proposé dans tous les restaurants israéliens.

Quoi et où manger en Israël ?
Schnitzel

Le pain est payant mais on vous propose toujours de jolies panières remplies de différents types de pains avec un peu de beurre.

Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?
Kadayif. Mascarpone, cheveux d’ange, fruits rouges

Puaa
8 Rabbi Yohanan StreetJaffa
Tel Aviv 68138

Benedict propose dans le quartier chic de Rotshild, un brunch complet américain ou israélien. Ils servent 24/7 des petits déjeuners dont la spécialité sont bien sûr, les oeufs Bénédicte ! Rien de renversant mais le cadre et la clientèle est tellement bobo-chic que c’est un incontournable.

Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?

Benedict

29 rotschild bd 
Tel Aviv 63472

Les shouks sont les marchés israéliens. Les stands alimentaires sont très achalandés et appétissants… Bonbons, fruits et légumes, pâtisseries orientales.

Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?
       Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?

Shouk HaCarmel Market
1 HaCarmel St. (Allenby St. & King George St.)

A Tel Aviv, il y a de nombreuses plages privées. Ci-dessous, celle de Frishman où pour quelques shekels, depuis votre chaise longue vous pourrez commander aux serveurs de délicieux smoothies, sandwichs ou ici du labné. Les garçons de plage n’oublieront pas à leur tour de vous quémander le « tips » du service qui n’est pas inclus.

La chaine de burgers israélienne se nomme Moses et sert un large choix de sandwichs. Clim à fond et plats copieux pour un prix très raisonnable. En plus, on sert jusqu’à 4h du matin. Parfait pour une collation post-clubbing dans Tel Aviv !

Rotshild 35Tel Aviv

Mes photos ne font pas honneur à ce joli restaurant italien qui possède une cour élégante et fleurie. Les plats sont réussis (hormis les pâtes aux fruits de mers, ces derniers étant mixés et non entiers) et le service charmant.

Quoi et où manger en Israël ?
Antipasti
Quoi et où manger en Israël ?
Pain à l’huile d’olive
Quoi et où manger en Israël ?
27 Montifiore St
Tel-Aviv

Jérusalem

Quoi et où manger en Israël ?
Mosquée d’Al Aqsa
Vielle ville de Jérusalem
Mur des Lamentations, Jérusalem

Le café de l’hospice autrichien est un havre de paix dans la ville Sainte où l’on boit un café, à l’ombre des arbres, entre les chants des oiseaux et les appels à la prière de la mosquée d’Al Aqsa voisine.

Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?

Austrian Hospice
Via Dolorosa 37
P.O.B. 19600
91194 Jerusalem

A Jérusalem, la journée marathon qui vous attend mérite bien une pita. Vous ne reviendrez pas pour ce sandwich mais bien pour le Mur de la rue adjacente, mais disons qu’il fera son boulot ! 
Le petit + : une ribambelle de beaux et jeunes militaires attablée.
Quoi et où manger en Israël ?
Pita shnitzel
Quoi et où manger en Israël ?

Hallelujah Schwarma & Grill Bar
Vieille Ville de Jérusalem


Mer Morte – Ein Bokek – Masada

En allant vers le sud d’Israël, entre l’incontournable Mer Morte et le majestueux temple de Masada, le Taj Mahal (rien que ça) sera l’une des rares options pour éviter de dîner à l’hôtel. Une multitudes de plats orientaux très honorables vous seront servis dans un décor de tente bédouine.

Quoi et où manger en Israël ?

Quoi et où manger en Israël ?

Quoi et où manger en Israël ?

Quoi et où manger en Israël ?

Quoi et où manger en Israël ?

Quoi et où manger en Israël ?

Quoi et où manger en Israël ?

Quoi et où manger en Israël ?

Quoi et où manger en Israël ?

Pour l’anecdote, nous avons vécu ici l’une des rares tempêtes qui survienne dans la région environ… tous les 100 ans ! Imaginez : la tente, le vent qui souffle et l’électricité qui saute. Une soirée unique.

Taj Mahal
Leorndo Inn Hotel 
Mer MorteEin BokekIsraël

La vie israélienne

Quoi et où manger en Israël ?
kemia maison
Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?

Quoi et où manger en Israël ?
Echoppe de jus de fruits frais

Quoi et où manger en Israël ?
Quoi et où manger en Israël ?
Ein Bokek, à quelques km de la Mer Morte
Quoi et où manger en Israël ?

Que manger à Malte ?


Mon voyage à Malte fût l’occasion de découvertes gourmandes, comme à chaque fois. Voici 7 gourmandises maltaises :

  • Mon premier repas à Malte fut probablement la meilleure surprise. Tal Petut est tenu par Donald, un restaurateur passionné qui cuisine des produits locaux. Pour 28€, vous aurez le droit à un menu gargantuesque avec antipastis, lapin (spécialité de l’île) et porc, puis dessert. Des produits goûteux aux saveurs méditerranéennes, un vrai régal.

Ne pas utiliser sans autorisation
Ne pas utiliser sans autorisation
Ne pas utiliser sans autorisation

  • J’ai été attirée par la devanture du Museum Cafe où nous avons pu goûter les fameux « ftirahs », des pains ronds farcis qui étaient à l’origine, le repas de campagne pour les bergers de Gozo. 

Ne pas utiliser sans autorisation
Ne pas utiliser sans autorisationNe pas utiliser sans autorisationNe pas utiliser sans autorisation

  • J’ai découvert à Paris le Spritz à base d’Apérol mais évidemment dans cette petite rue piétonne, au son de la guitare et la douceur des vacances aidant, le goût n’en était que meilleur!

Ne pas utiliser sans autorisation

Ne pas utiliser sans autorisation
  • La bière Cisk est la bière régionale présente absolument partout à travers l’ile.

Ne pas utiliser sans autorisation

  • Le petit déjeuner servi en chambre dans le merveilleux Corinthia Palace me laisse un souvenir plus que gourmand… Je pense que les images parlent d’elles-même.
Ne pas utiliser sans autorisation

Ne pas utiliser sans autorisation

Ne pas utiliser sans autorisation
  • J’ai découvert toujours au buffet du Corinthia Palace, les Pastizzi à la ricota. Tellement bien réalisés que mes petits-déjeuners se résumaient à m’empiffrer de ces délicieux feuilletés croustillants et à avaler un café.
Ne pas utiliser sans autorisation


Adresses

Tal-Petut
20 Triq Pacifiku Scicluna, Vittoriosa mobile:  79421169
e-mail:   reservations@talpetut.com

Museum Cafe
24 Triq Melita, Valletta

Corinthia Palace Hotel and Spa
De Paule Avenue
San Anton
BZN9023
Malta 
Corinthia Palace Hotel and Spa
De Paule Avenue
San Anton
BZN9023
Malta 
Corinthia Palace Hotel and Spa
De Paule Avenue
San Anton
BZN9023
Malta 

Corinthia Palace Hotel and Spa
De Paule Avenue, San Anton
BZN9023

Aubergine, mon amour

En mai, c’est la saison des aubergines. Un légume que j’aime pour son fondant savoureux. J’ai donc profité de cette courte période pour la cuisiner à travers 2 recettes très faciles et délicieuses.

Aubergines au sésame
(extrait de Mon Cours de cuisine, ed. Marabout)

1. Laver 1 petit bouquet de coriandre et 3 tiges de ciboule. Effeuiller la coriandre et émincer la ciboule. Hacher une gousse d’ail. Laver et couper les aubergines en tronçons.
2. Cuire les aubergines dans un panier vapeur jusqu’à ce qu’elles soient tendres (15-20mn).
3. Torréfier 1 c.à.s de graines de sésame dans une poêle à sec. Remuer souvent et les retirer du feu lorsqu’elles commencent à dorer.
4. Diluer 1 c.à.c de sucre dans 1/2 citron puis ajouter 2 c.à.s d’huile de sésame, 2 c.à.s de sauce soja, 2 c.à.s de tahina (crème de sésame), l’ail et une pincée de sel.
5. Napper les aubergines. Servir froid avec ou sans piment.

Salade d’aubergine fondante (sans le persil) & Aubergines au sésame

Salade d’aubergines fondantes
(extrait de Carnets de cuisine pour ma fille, Caroline du Tilly, Caroline Wietzel)
1. Laver, essuyer et découper en cubes de 1cm de côté, 2 petites aubergines violettes. Faire cuire dans un panier vapeur de 5 à 7 minutes. Faire refroidir dans un saladier. 
2. Préparer la vinaigrette : 1 c.à.s d’huile de pépins de raisons, 2 c.à.s d’huile d’olive, 1 c.à.s de vinaigre de miel, 1 c.à.s de miel, sel, poivre.
Vinaigrette & câpres
3. Verser la vinaigrette sur la salade d’aubergine. Couper du persil plat et le disposer sur la salade, bien mélanger et ajouter 1 c.à.s de câpres.
Aubergines au sésame grillé & Salade d’aubergines fondantes (sans persil)

Kokoro

Kokoro est une petite table du 5ème arrondissement, non loin de Jussieu.  Sa devanture jaune interpelle. Ce qui était à l’origine un salon de thé, est devenu également une table teintée d’inspiration japonaise, une fois n’est pas coutume ! Et pour cause, aux fourneaux un couple franco-japonais où madame s’occupe de la pâtisserie tandis que monsieur cuisine.

Gnocchis au foin, Chips de vitelotte, Pistou aux algues

La salle est relativement petite. Entre une table à l’étage, plutôt bas de plafond et une table haute en bas (vous me suivez toujours?), le choix se porte sur la 2ème option qui nous laisse entre-apercevoir la cuisine ouverte.

Le menu dégustation propose 5 plats pour 48€. Le tout parfaitement exécuté mais manque parfois de liant, comme sur l’entrée de gnocchis. C’est raffiné, gourmand, les produits sont de première qualité, il manque cependant au tout un peu d’émotion, selon moi.

Saint-Jacques, Oeuf de truite, crevettes, champignons de Paris et fumet de champignon

Col vert, rutabaga, tandoori

Choux abricot, passion

 

Les Prix

Plat du jour à 17€
Menu 2 plats à 24€, 3 plats à 29€, dégustation 5 plats à 48€

 

J’aime 

La recherche des mariages de saveurs

 

J’aime moins

La salle étroite dont on ressort avec une légère odeur de friture.

Le Bilan

Le tout est une réussite mais le rapport qualité/prix/émotion est-il au rendez-vous ?

36 rue des Boulangers, 
75005 Paris
01 44 07 13 29
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 15h / 19h30 à 22h. 
Salon de thé de 15h à 18h
Kokoro 36 rue des Boulangers – Paris 5ème Tél. : 01 44 07 13 29 Métro : Cardinal Lemoine / Jussieu restaurantkokoro.blogspot.fr Ouvert du Mardi au Samedi de 12h à 15h pour le Déjeuner et les Vendredi et Samedi de 19h30 à 22h30 pour le Dîner. Le restaurant fait également Salon de thé de 15h à 18h du Mardi au Samedi.
Kokoro 36 rue des Boulangers – Paris 5ème Tél. : 01 44 07 13 29 Métro : Cardinal Lemoine / Jussieu restaurantkokoro.blogspot.fr Ouvert du Mardi au Samedi de 12h à 15h pour le Déjeuner et les Vendredi et Samedi de 19h30 à 22h30 pour le Dîner. Le restaurant fait également Salon de thé de 15h à 18h du Mardi au Samedi.
Kokoro 36 rue des Boulangers – Paris 5ème Tél. : 01 44 07 13 29 Métro : Cardinal Lemoine / Jussieu restaurantkokoro.blogspot.fr Ouvert du Mardi au Samedi de 12h à 15h pour le Déjeuner et les Vendredi et Samedi de 19h30 à 22h30 pour le Dîner. Le restaurant fait également Salon de thé de 15h à 18h du Mardi au Samedi.
 
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

Café Constant

Christian Constant a pris d’assaut la rue Saint-Dominique, au n°135 retrouvez Les Cocottes et Le Violon d’Ingres, enfin, le Café Constant au n°139. Pensé comme un véritable café, ouvert dès 8h pour servir le petit-déjeuner, on peut y boire un verre à toute heure mais c’est bien évidemment le restaurant qui vaut le déplacement !

La maison ne prend pas les réservations, arrivés un soir en semaine à 20h, il nous aura fallu attendre près d’1h pour obtenir une table en patientant accoudés au bar entre des couples, des comédiens et des groupes de touristes.

Raviole de homard à la crème légère de crustacés (15€)

Je me laisse tenter par une raviole de homard à la crème légère de crustacés (15€). Elle est très fine, savoureuse, généreuse et appelle à saucer le plat.

Carré de porcelet rôti à la fleur de thym, jus à l’ail et galette de darphin (24€)

Le plat choisi est une réussite, en revanche la galette de darphin en accompagnement rejette beaucoup de gras lorsqu’on la croque, niveau cantine.

Pour le dessert, une île flottante réussie mais saupoudrée de copeaux d’amande, que j’ai en horreur. Il faudra donc faire le tri.

Les prix

Entrées 11€ / plats à 16€ / desserts à 7€. Toujours à la carte, les suggestions du Chef proposent des entrées de 14 à 16€ et des plats de 24 à 29€. Moins bon marché donc mais avec des produits plus noble. Comptez également sur les suggestions du moment, sur les ardoises, dans les mêmes prix.

 

J’aime

Les plats classiques mais travaillés de façon moderne, l’accueil agréable de la chef de salle, l’ambiance gentiment agitée de la salle et la déco typique des bistrot avec chaises et carrelage de rigueur.

 

J’aime moins

Certains plats peu raffinés pour un établissement de ce standing, voir mes pommes darphin qui étaient un désastre. Evitez la salle à l’étage, basse de plafond.

 

Le bilan

Une cuisine de bistrot française de qualité mais pour un rapport qualité/prix un peu onéreux, si l’on ne colle pas au menu entrée de gamme. La déco, l’ambiance et l’emplacement à deux pas de la Tour Eiffel en font une adresse parfaite où emmener vos amis de passage.

139 Rue Saint-Dominique
75007 Paris
01.47.53.73.34   
Pas de réservation
08h / 12h – 14h30 / 19h – 22h30
Petit-déjeuner, Déjeuner, Dîner & toute la journée pour un verre
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande

La Cantine du Troquet, le bistrot façon Etchebest

La Cantine du Troquet est devenue ma 2ème cantine (justement!) dominicale après Dans les landes. Présentations. L’établissement est tenu par Christian Etchebest, chef labellisé M6, et si les noms des chefs stars, omniprésents dans les médias sont loin d’être une référence pour juger de leur cuisine, je dois dire qu’à chaque fois Etchebest était présent. Une preuve donc que le patron veille au grain malgré ses 3 établissements « La Cantine du Troquet » et ses 2 restaurants de viande « Gran Pan » et « Petit Pan ».

Sans réservation possible, il faut faire la queue en se léchant les babines devant les plats qui défilent ici et là, en terrasse ou vers le fond de la salle. Parmi la clientèle, des familles (15ème arrondissement, oblige!) et des stars du ballon ovale.

Dans l’assiette, des produits francs, comme cette poêlée de gambas, relevée à l’ail et aux petites  herbes. Simple et bon pour une entrée en matière.

Les portions sont généreuses et les plats relèvent de la cuisine de bistrot réalisés à partir de produits de saison goûteux.

Mes deux visites ont eu lieu à un mois d’écart, pourtant la deuxième a été teintée d’une légère déception face à des plats comme celui-ci, baignant littéralement dans l’huile.

J’aime
Cette restauration simple et décomplexée, pas besoin de chichis pour se régaler.
J’aime moins
La grande table d’hôtes à droite du restaurant est pourtant une bonne idée mais cette partie de la pièce est relativement mal insonorisée, du coup il suffit qu’une personne parle fort et on ne s’entend plus !
Le bilan
Pour un dimanche en famille, c’est l’adresse qu’il vous faut !

La Cantine du Troquet – Dupleix 
53 bd de Grenelle
75015 Paris
Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande
Mais aussi : 
La Cantine du Troquet, 101 rue de l’Ouest, 75014
La Cantine de la Cigale, 124 bld de Rochechouart, 75018

Veillée Foodstock 2014 par le Fooding

La date est lâchée, la Veillée Foodstock 2014 du Fooding aura lieu le 5 juin au Nüba, le rooftop de la Cité de la Mode et du design ! 

Pour sa 7ème édition des Veillées, Le Fooding accueillera pendant une soirée unique, Sven Chartier qui proposera un Caviar d’aubergine et yaourt de brebis. Le fameux pulled pork sandwich (palette de cochon fumé, sauce barbecue, coleslaw) de chez Frenchie to go sera aussi de la partie. Tandis que Carlos Madriz, le virtuose du Mary Celeste, proposera un cocktail inédit. D’autres chefs annoncés sur le site proposeront leurs petits plats.


Pour accompagner le repas de la veillée, Florent Marchet, Kadebostany, Mustang se produiront au coin du feu alors qu’Emile Omar de Nova assurera le fond sonore et Nicolas Ullman, l’animation.

Les réservations se feront à partir du 5 mai sur lefooding.com. 30€ l’entrée (hors frais de réservation) dont une partie des bénéfices sera reversé au centre d’accueil “les Enfants du Congo-Béthanie”. Et comme pour chaque événement du Fooding, je vous conseille d’être là dès l’ouverture des places pour espérer en avoir !!

Informations : http://bit.ly/QC95yu

Veillée Foodstock 2014 : le 5 juin à 19 heures

Nüba
Cité de la Mode et du design
36 quai d’Austerlitz
75013 Paris

Afficher Bars et restaurants – Le pull de Marine sur une carte plus grande